RMC

Pâques, dernier week-end pour convaincre votre famille de voter pour le bon candidat: "ça va clasher!"

-

- - -

Ce week-end de Pâques est le dernier avant le premier tour de la présidentielle, le 23 avril. Entre agneau pascal et bouteilles de vins, les repas de famille vont être rythmés par les discussions politiques. Comme nombre de Français, Fabrice, chef d'entreprise dans la Nièvre, va en profiter pour tenter de convaincre cousins et beaux-frères de voter comme lui. Au risque de "partir au clash", comme il le raconte sur RMC.fr.

Fabrice, a 43 ans, il est entrepreneur dans les travaux publics à Nevers (Nièvre).

"A chaque repas de famille, on parle politique et là, pour Pâques, ça ne va pas louper. Souvent c'est avec les cousins, les beaux-frères ou ma belle-sœur. Eux, votent pour les candidats des grands partis, alors que moi je vote pour François Asselineau. Ils sont convaincus que les candidats qui sont connus prêchent la bonne parole et que tous les autres sont des loosers. Ou alors ils pensent que cela ne sert à rien de voter pour un candidat qui n'est crédité que de 2 ou 3 % dans les sondages. Alors que ma femme et mon frère votent comme moi. Et j'ai dit à ma mère, qui ne comprend pas grand-chose à la politique, de voter exactement comme moi! J'ai presque convaincu l'ensemble de la famille, mais pas les cousins.

Alors quand on va se voir à Pâques, ça va encore clasher, évidemment… C'est le dernier week-end pour les convaincre de voter pour mon candidat. J'ai mes arguments habituels en stock et je vais en remettre une couche.

"L'Europe, sujet le plus tendu"

Pour les convaincre, je leur dis tout ce que j'ai dans le cœur. Eux n'essaient pas trop de me faire changer d'avis parce que je suis un passionné et que j'ai des convictions profondes. Ils manquent d'arguments en général! Donc à un moment donné, ça arrive au clash et puis c'est le point de non-retour. A un moment on sort pour se calmer sinon on se tape dessus. Toute discussion est arrêtée, tout le monde fait la gueule et va fumer une cigarette… C'est difficile de convaincre les gens de voter pour untel ou untel.

L'Europe, c'est un des sujets qui cristallisent le plus de tensions avec ma famille. Eux pensent que sans l'UE nous serions perdus et deviendrions un petit pays. Alors je leur parle de la Suisse, un petit pays qui s'en sort très bien sans être dans l'UE.

"Les Français ne sont pas lassés de la politique"

Vous allez parler de quoi en famille, à part la pluie, le beau temps et la politique? Vous savez, on entend dire que les Français sont lassés de la politique. C'est faux: les gens sont en colère, mais ils ne se désintéressent pas de la politique, au contraire. Je suis sûr qu'on aura une participation record à cette présidentielle."

Philippe Gril