RMC

"Vous êtes un lâche": qui est Alexandre Loubet, le député RN qui a traité de "lâche" Bruno Le Maire?

Alexandre Loubet s'est fait remarquer à l'Assemblée nationale, ce mardi. Au cours de la séance, il a notamment traité de "lâche" Bruno Le Maire, ce qui lui a valu un rappel à l’ordre et une amende.

Alexandre Loubet, jeune député du Rassemblement national, a été à l'origine d’un incident ce mardi à l'Assemblée nationale. À 28 ans, ce jeune député encore méconnu a adressé une petite insulte à un ministre. Le député RN a accusé Bruno Le Maire de brader les entreprises françaises, puis il a ajouté: “Vous êtes un lâche”.

Il a subi la colère de Bruno Le Maire, qui a ensuite pointé un doigt vers les députés du Rassemblement national qui ont alors quitté l'hémicycle. Une opération en tout cas réussie pour ce député s’il voulait sortir de l’anonymat.

Alexandre Loubet fait partie de la génération Bardella. C’est la très jeune garde du parti lepéniste, celle qui est entrée à l'Assemblée au printemps.

Une amende de 1.900 euros

Originaire de l'Ariège, Alexandre Loubet a débarqué à Paris à 18 ans pour faire Sciences Po. Il y monte une association souverainiste, farouchement anti-européenne. Il milite alors à Debout la France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan, puis il rejoint le Rassemblement national. Jordan Bardella, le président par intérim qui a un an de moins que lui, en fait son directeur de la communication.

Il exerce aussi cette fonction dans la campagne présidentielle de Marine Le Pen, puis il est parachuté en Moselle pour les législatives. Il n’y a aucune attache alors il assume crânement. "Oui, je suis parachuté à 300%", indiquait-il. Et quelques semaines plus tard, il est élu.

Mardi, il a donc réussi à sortir du rang le temps d’un esclandre. Une opération qu’il ne pourra pas renouveler trop souvent parce qu’il a reçu un rappel à l’ordre qui va lui coûter un quart de son indemnité parlementaire. Soit une amende de 1.900 euros. Une sanction qui ne le dérange visiblement pas. "Cette sanction est une médaille", a-t-il écrit sur Twitter mercredi.

Nicolas Poincaré