RMC

Abandons massifs d'animaux cet été: la SPA a recueilli plus de 11.000 chats et 4.000 chiens

La SPA a fait le bilan des abandons d'animaux au cours de l'été. Et ils ont été massifs.

La SPA a recueilli au sein de ses 63 refuges 16.457 animaux, dont 11.268 chats, 4.302 chiens, 851 rongeurs et reptiles et 36 équidés, entre le 1er mai et le 31 août, déplorant n'avoir pu prendre en charge plus d'animaux faute de place.

"Cette année, on a eu une baisse de presque 10% des adoptions dans le premier semestre ce qui nous a plombés. On a commencé l'été avec 7.000 animaux dans nos refuges alors qu'au 1er mai d'habitude, on est à 3.500, ce qui nous permettait d'absorber la vague de l'été avec moins de difficulté", a confié jeudi à l'AFP Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA.

"On a refusé de prendre en charge des animaux dont les maîtres venaient les abandonner et on leur a dit d'attendre septembre. On en a toutefois placé certains dans nos 2.000 familles d'accueil", a-t-il ajouté.

Légère hausse des adoptions cet été

Jacques-Charles Fombonne alerte sur la vigilance à observer lors de l'acquisition de certains chiens à la mode qui nécessitent des maîtres expérimentés pour "une adoption responsable", soit environ 30% de ses pensionnaires.

"On a 500 à 600 chiens qui ne sont pas des chiens agressifs mais des animaux qui ont besoin d'être stimulés et être présents avec leur maître, comme le malinois, un chien sportif souvent utilisé par les militaires. On se refuse à donner ce type de chiens à des gens qui ne pourront pas s'en occuper pour éviter qu'ils reviennent dans nos refuges. C'est le cas aussi du berger australien ou encore de l'american staffordshire terrier", explique-t-il.

Une note positive toutefois, la période estivale a été marquée par une légère hausse des adoptions de 1,2% par rapport à 2021 et plus particulièrement concernant les chiens (+4,5%).

Au 31 août, la SPA comptait dans ses structures 7.808 animaux présents, soit +7% comparé à l'année précédente.

Et pour lutter contre la maltraitance, la SPA a renforcé les moyens de son pôle investigations qui a été "plus actif que jamais" sur les mois de juin, juillet et août avec 7.796 enquêtes menées sur le terrain - soit 3 fois plus qu'en 2021.

LP avec AFP