RMC

"C’est le bien-être de ma fille qui est en jeu": la détresse de ces parents qui attendent depuis un an un spa thérapeutique pour leur fille handicapée

RMC S'ENGAGE POUR VOUS - Presque un an après la signature du bon de commande, trois courriers recommandés et une tentative de conciliation, le spa n'a toujours pas été livré.

Patrice et Claudine, de jeunes retraités fringants, vivent dans un petit pavillon à quelques kilomètres de Vierzon, avec leur fille Sandy, 37 ans, gravement handicapée. Pour soulager ses douleurs et améliorer sa motricité le couple décidé d'acheter un spa thérapeutique sur les conseils des médecins. Mais presque un an après, trois courriers recommandés et une tentative de conciliation, le spa n'a toujours pas été livré par l'entreprise.

“On arrive à une année. Le contrat a été signé le 10 septembre 2020 et on n’a pas de nouvelles. Enfin, si on a des promesses, on nous dit ‘on va vous livrer en septembre’, et puis en septembre, ça sera octobre, ce sera novembre. Ce spa en totalité avec l’installation il nous coûtait 12.800 euros. Donc on avait déjà débloqué 11.600 euros pour l’acompte et cette fameuse livraison. 
On a vidé la tirelire et on ne sait plus quoi faire. Et puis on souffre, on en a marre, on est fatigué parce qu’on a d’autres soucis. Et puis il y a le besoin de Sandy qui est très urgent. Elle ne peut pas rester comme ça, on ne peut pas repartir sur une année comme ça, il nous faut ce spa. Donc je veux qu’on soit remboursé, qu’on puisse racheter un spa pour Sandy et dans des meilleures conditions. On a fait confiance et on est très déçu. C’est le bien-être de ma fille qui est en jeu”, appuie Claudine.

L'entreprise qui a vendu le spa à Patrice et Claudine a pourtant pignon sur rue. Et même une belle enseigne bleue "Piscines et spas" Origine France, en plein cœur de la rue commerçante de Vierzon. Richard Carton est le dirigeant de cette enseigne CB Bâtiment.

Plus de stock

Avec Benoit, nous sommes allés le voir et il nous a donné sa version. Il raconte que Patrice et Claudine ont refusé la livraison du spa au mois de décembre, ce qu'ils démentent catégoriquement. Il dit aussi qu'ils ont refusé un autre spa, bref que tout est leur faute et malheureusement, selon lui, il n'y a plus de stock. Il ne sait pas quand il aura de nouveau des spas disponibles. 

On rappelle que le code de la consommation oblige les professionnels à livrer dans les 30 jours si aucune date de livraison n'a été fixée sur le contrat.

>> A LIRE AUSSI - "C'est aux femmes de rester à la maison!": ce jeune papa a été harcelé par son patron après avoir demandé un congé parental

Comme le vendeur refuse toujours de les rembourser, on a appelé l'avocat de Patrice et Claudine qui nous a promis qu'il allait transmettre le dossier dès ce lundi à un huissier pour que CB Bâtiment soit assignée au tribunal le plus rapidement possible.

Et peut-être que ce chef d'entreprise changera d'avis après avoir vu sur RMC le témoignage très émouvant de Patrice et Claudine. 

Marie Dupin et Benoit Ballet avec Guillaume Descours