RMC

Calanques: les vacanciers satisfaits de la limitation de l'accès aux sites

À Marseille, l'accès à la calanque de Sugiton est limité depuis ce dimanche pour lutter contre le surtourisme: désormais, il faut prévoir ses balades et réserver en avance sur le site du parc national.

Pas plus de 400 personnes par jour pour lutter contre le surtourisme. L'accès à la calanque de Sugiton à Marseille est limité depuis dimanche. Pour y accéder, il faut maintenant réserver sur le site du Parc national des Calanques. C'est gratuit, mais obligatoire. Un moyen de protéger ce site "victime d'un phénomène d'érosion des sols très marqué du fait de la sur-fréquentation", selon le Parc.

Jusqu'ici, 2.500 personnes la fréquentaient chaque jour au cœur de l'été. Pas de QR code, pas de calanque de Sugiton. Et Marty l’agent de sécurité veille au grain.

"Ça se passe plutôt bien. Les gens sont très respectueux mais il y a aussi quelques malicieux", indique-t-il.

Parmi les petits coquins qui essayent de passer sans inscription on trouve Reda et ses amis. “Là actuellement on n'a pas de pass mais on va essayer de soit contourner soit de forcer un petit peu oralement le barrage. On essaye de tchatcher comme on dit à Marseille”, assure-t-il.

"Beaucoup plus agréable"

A la plage, on retrouve les disciplinés qui profitent. Camille était peu emballée par les quotas mais elle avoue que c’est une bonne idée.

“Quand j’ai vu qu’il y allait y avoir des quotas, je me suis dis que ça allait être pris d’assaut et que je pourrais plus aller à la calanque de Sugiton et en fait j’ai été très agréablement surprise parce qu’on voit vraiment la différence. Il y a beaucoup moins de monde sur le sentier et c’est beaucoup plus agréable. Une fois qu’on est dans la calanque c’est plus calme, l’eau est plus propre”, assure-t-elle.

Pour l'instant, cette jauge s'applique uniquement le dimanche, mais à partir du 10 juillet, elle sera en vigueur tous les jours, jusqu'au 21 août.

Clémence Fournival