RMC

La capsule de SpaceX avec deux astronautes américains à bord s'est amarrée à l'ISS

La capsule de SpaceX avait décollé samedi soir.

Le premier vol habité de Space X a quitté la terre hier soir à 21h22 heure française. A son bord, deux astronautes américains, Bob Behnken et Doug Hurley, qui se sont retrouvés en 10 min propulsé à 200 km au dessus de la terre.

Onze minutes après le décollage, la fusée s'est placée sur la bonne orbite. Dans la foulée, le second étage de la fusée s'est à son tour séparé avec succès. Ils se sont arrimés à la Station spatiale internationale à l'heure, après un vol de 19h et après avoir fait 13 fois le tour de la Terre.

"Il n'y a eu aucun défaut lors de la séparation d'étages, une situation critique dans un lancement de fusée", assure le spationaute français Jean-François Clervoy.

"Quelque chose de magnifique à voir"

"On éteint le premier étage, on le sépare du second, on allume le moteur de ce second étage, on sépare la capsule puis celle-ci active tous les équipements dont elle a besoin pour le vol orbital. C'est ce qu'on appelle un vol nominal qui dans notre jargon signifie que tout se passe bien lorsque l'on n'a besoin ni d'actions des équipes du sol ni d'actions de l'équipe de pilotage", détaille-t-il.

C'est la première fois depuis 2011 que les Etats-Unis renvoient des hommes dans l'espace par leurs propres moyens. Le décollage s'est d'ailleurs fait sous les yeux émerveillés de Donald Trump: "Cette puissance, cette technologie, c'est incroyable", a commenté le président américain, depuis le centre spatial Kennedy. "C'était quelque chose de magnifique à voir".

La mission peut paraître anodine pour l'exploration spatiale: les 2 astronautes ne vont ni sur la Lune ni vers Mars, mais "seulement" à 400 km de la Terre, sur la Station spatiale internationale où les spationautes de nombreux pays vont et viennent depuis 1998. Pourtant, c'est une révolution pour la NASA: Space X redonne aux Etats-Unis accès à l'espace avec en bonus le cachet low cost.

RMC