RMC

Les mesures envisagées par Macron pour séduire les chasseurs

Emmanuel Macron s'apprête à lancer une grande réforme de la chasse. Parmi les mesures envisagées, la baisse du prix du permis de chasse, une évaluation régulière des chasseurs et la simplification des contrôles.

Emmanuel Macron en opération séduction auprès des chasseurs. Le président de la République s'apprête à lancer la grande réforme de la chasse, promise au monde rural pendant sa campagne.

Parmi les mesures, la baisse du prix du permis de chasse, l'évaluation plus régulière des espèces protégées ou la simplification des contrôles. Un coup de pouce aux chasseurs qui n'est pas dénué d'arrières pensées politiques. Les chasseurs représentent une population de plus d'un million de personnes.

Des tests pour revalider son permis de chasse

Principale mesure: le gouvernement veut rendre la chasse plus accessible. Pour cela, le permis de chasse devrait coûter moins cher –il coûte autour de 400 euros en moyenne-. "Le droit de chasse est très ancré au territoire, donc chaque chasseur paie un prix différent selon le département. On réfléchit à un prix du permis de chasse qui sera le même partout", a expliqué Alain Perea, député LREM de l'Aude au micro de RMC, qui se refuse à avancer un montant. Le député ajoute que ce nouveau permis pourrait être assorti de tests réguliers "pour le revalider".

Deuxième piste, au lieu d'interdire la chasse de certaines espèces sur plusieurs années, une liste des animaux protégés devrait être actualisée tous les ans. Enfin, pour contrôler le respect des règles par les chasseurs, une police spéciale, une police de l'environnement pourrait être mise en place.

 Les chasseurs réclamaient ces mesures depuis longtemps d'où la colère des associations écologistes qui jugent la manœuvre électoraliste.

P.B.