RMC

Après la tempête Gloria, le désespoir d'un pépiniériste de Carcassonne

Les habitants sinistrés de l'Aude et des Pyrénées-Orientales commençaient jeudi à évaluer les dégâts, après le passage de la tempête Gloria, qui a noyé la région sous des trombes d'eau après avoir fait neuf morts en Espagne.

C’est l’heure des comptes après le passage de la tempête Gloria dans le Sud, notamment dans les Pyrénées-Orientales ou l’Aude. En trois jours il est tombé localement l'équivalent d’un hiver de précipitations.

Dans le département de l’Aude, c’est la région de Trèbes et Carcassonne qui a été une nouvelle fois impactée par des pluies très fortes. RMC est allé à la rencontre d'un pépiniériste de Carcassonne qui a, encore une fois, vu son entreprise ravagée par les intempéries.

Le 15 octobre 2018, Xavier Dupire, avait tout perdu, 450.000 euros de dégâts. 15 mois plus tard, même punition, et même sentiment: "C’est de l’incompréhension face à ce type d’événement. Avant cela pouvait se reproduire les 50 ou 100 ans, et finalement cela se reproduit, un an après, 15 mois après".

"Délocaliser, ça demande de l'argent"

Sa pépinière se trouve à quelques mètres de l'Aude qui, une nouvelle fois, est sortie de son lit. Xavier envisage donc de quitter le secteur: "On se pose la question de savoir si on reste sur place ou si on se délocalise, mais se délocaliser cela demande beaucoup de moyens, beaucoup d’argent, il faut trouver des terres, ou l’on peut irriguer en toute sécurité".

Vendredi, l’expert est passé dans l’entreprise pour évaluer le montant des dégâts.

Jean-Wilfried Forquès (avec P.B.)