RMC

"Dôme de chaleur" au Canada contre "goutte froide" en France: on vous explique ces phénomènes météo

Alors que le Canada atteint les 50 degrés, en France, ce mois de juin est particulièrement arrosé. Explications.

L'un des pays les plus froid du monde... suffoque de chaleur. L'Ouest du Canada bat de nouveaux records "historiques" de températures provoqués par un "dôme de chaleur" à l'intensité rarissime. 

Des dizaines de personnes sont mortes subitement ces derniers jours dans la région de Vancouver, dans l'ouest du Canada: une surmortalité attribuée par les autorités aux températures caniculaires record ayant atteint les 49,5°C. 

Pour un troisième jour consécutif, le village de Lytton, à quelque 250 km au nord-est de Vancouver, a établi un nouveau record de chaleur absolu pour le Canada, avec 49,5 degrés, selon le service météorologique canadien.

"Tous les milliers d'années"

Cette vague de chaleur s'explique par un phénomène appelé "dôme de chaleur": de hautes pressions emprisonnent l'air chaud dans la région. De quoi susciter de "graves" inquiétudes pour la santé, note le Canadien David Phillips. D'autant plus qu'il dure depuis plusieurs jours.

L'intensité de ce "dôme de chaleur" est "tellement rare statistiquement qu'on pourrait ne s'y attendre qu'une fois tous les quelques milliers d'années en moyenne", ont écrit les spécialistes météo du Washington Post. "Mais le changement climatique provoqué par les humains a rendu ce type d'événements exceptionnels plus probables."

Selon Nick Bond, climatologue à l'université de Washington, le changement climatique est ici un facteur, certes, mais "secondaire". "L'élément principal est ce modèle météorologique très inhabituel" du dôme de chaleur, explique-t-il à l'AFP. Ceci "étant dit, le changement climatique est réel, nos températures se sont réchauffées ici", ce qui a "rendu cet épisode de chaleur encore plus sévère".

"Dôme de chaleur" au Canada contre "goutte froide" en France

Interrogée, Géraldine de Mori, cheffe du service météo de RMC, confie que ce phénomène météo de chaleur intense pourrait avoir lieu en France.

"On peut faire face à ce type de situation en France. On a même déjà vécu un phénomène similaire en juin 2019, lorsque le record de chaleur a été battu dans l'Hérault avec quelques 46 degrés à l'ombre!" précise la spécialiste.
Avant de glisser que ce phénomène est, pour le moment, totalement inverse sur l'Hexagone: "Nous avons actuellement une situation totalement à l’inverse du Canada en France avec non pas un 'dôme de chaleur' mais une 'goutte froide' sur l’Atlantique, ce qui explique les nombreux orages de ces derniers jours".
Cette "goutte froide" est en réalité "une plage d'air froid formée en altitude, où l'air a une température inférieure à l'environnement qui l'entoure. Cette zone, de forme circulaire, peut avoir un diamètre de plusieurs centaines de kilomètres, parfois plusieurs milliers". 
Elle a pour conséquence de créer une instabilité météorologique, avec souvent un temps très pluvieux et orageux. Si l'on se situe à l'avant d'une goutte froide, le temps estival devient alors lourd, orageux. À l'arrière, elle laisse place à une météo plus fraîche, voire automnale" nous précisait François Jobard, météorologiste chez Météo-France.

Autrement dit, il risque de faire encore un peu frais ces prochains jours sur la France.

Géraldine de Mori et Xavier Allain