RMC

EN VIDEO - Les images impressionnantes des inondations en Belgique, qui ont fait six morts

Maisons, caves, routes inondées: la situation pourrait empirer dans les heures qui viennent, car les prévisions météorologiques annoncent des pluies jusqu'à jeudi soir au moins.

Il n'y a plus de saison. En ce début d'été, l'Europe vit au rythme des intempéries. Si une partie de la France est en vigilance orange météo depuis plusieurs jours, la Belgique, elle, vit également un épisode de fortes pluies qui ont fait sortir de leur lit un grand nombre de rivières en Wallonie, provoquant mercredi des inondations notamment dans la ville thermale de Spa et l'évacuation de centaines d'habitants.

Une grande partie du sud et de l'est de la Belgique s'est réveillée sous l'eau jeudi, notamment dans l'agglomération de Liège, et au moins deux personnes ont été retrouvées mortes victimes des crues liées aux pluies diluviennes, ont rapporté les médias. Les autorités viennent par ailleurs annoncer que 4 corps sans vie viennent d'être retrouvés dans l'arrondissement de la commune de Verviers.

Le trafic ferroviaire a dû être interrompu en fin de nuit notamment sur l'axe Charleroi-Namur-Liège en raison "d'incidents en cascade" (voies inondées, chutes d'arbres, éboulements de talus, un déraillement), a annoncé le gestionnaire du réseau Infrabel.

Des affluents du fleuve, comme la Lesse, l'Ourthe et la Vesdre connaissaient un débit particulièrement élevé. A Liège, de nombreux axes bordant la Meuse ont été fermés à la circulation, selon la police. Un centre culturel a été ouvert pour accueillir les riverains qui seraient contraints de quitter leur habitation. Par ailleurs des centaines de scouts qui campaient en Wallonie ont dû être évacués et relogés depuis la nuit de mardi à mercredi.

Maisons, caves, routes inondées: la situation pourrait empirer dans les heures qui viennent, car les prévisions météorologiques annoncent des pluies jusqu'à jeudi soir au moins. Dans l'après-midi, les autorités de la province de Liège ont prévenu que le débit de la Vesdre risquait d'augmenter encore considérablement en raison de l'ouverture des vannes de deux barrages arrivés à saturation.

Conséquence: les habitants de Chaudfontaine, sur les rives de ce cours d'eau, ont commencé à être évacués. L'opération devait concerner jusqu'à 1.700 personnes, a rapporté la RTBF.

La ville de Spa, plus à l'Est dans la région de Liège, a prévenu sur son site internet que ses services étaient injoignables mercredi, par mail ou téléphone, en raison d'une panne de courant dans l'hypercentre. Des images vidéo reprises sur le site de la RTBF montraient des rues du centre-ville transformées en torrents boueux. Plusieurs services publics ont dû fermer leurs portes.

La Belgique est habituée aux inondations. Celles de juin 2016 avaient été reconnues comme "calamités" par la région wallonne, ouvrant droit à des indemnisations exceptionnelles. Mais cette année le pays connaît un début d'été particulièrement pluvieux et les intempéries ont déjà eu des conséquences mortelles.

Il y a dix jours, un sexagénaire s'est noyé après avoir été emporté par un ruisseau en crue non loin de son habitation à Ittre. Son corps a été happé par une canalisation et retrouvé dans le canal Bruxelles-Charleroi.

La rédaction de RMC avec AFP