RMC

Journée d'action pour le climat: "Il faut rassembler et arrêter cette opposition entre gilets jaunes et écolos bobos"

-

- - -

Le climat... ça n'attend pas! Plus d'une centaine d'actions et de manifestations sont prévues ce weekend en France pour mobiliser autour de l'urgence climatique. Des événements qui veulent sensibiliser l'ensemble de la population.

Lyon, Belfort, Saint Nazaire, Clermont Ferrand ou encore à Marseille, où le collectif, Citoyens pour le Climat, organise son "Flash Mob du Siècle" à 14 heures place d'Estienne d'Orves. En plein grand débat national, les défenseurs de la cause climatique veulent aussi se faire entendre à Paris, où des débats sont organisés dès 14 heures, place de la République.

Les organisateurs, des collectifs citoyens et des ONG, ont prévu un espace de débats, un autre pour des prises de paroles et également des animations pour les enfants.

Plusieurs thèmes seront abordés, "fin du monde, fin du mois", "changer sa ville", "mobilisation étudiante et lycéenne", "le grand débat" et "désobéir pour le climat".

"Être plus réactif, plus dans l'action et dans le maintenant"

Ainsi, après les marches pour le climat de l'automne dernier et les pétitions en ligne, place maintenant aux débats et aux idées pour tenter d'enrayer le réchauffement climatique. Des actions qui s'intensifient et qui rassemblent de plus en plus de monde.

Depuis sa première marche pour le climat, en décembre dernier Thomas, étudiant, préfère agir que réfléchir.

"Avant j’avais tendance à faire les choses dans mon coin, à réfléchir, à lire des ouvrages. C’est vrai qu'aujourd'hui finalement, ça passe peut-être par être plus réactif, plus dans l’action et dans le maintenant".

"Les solutions ne peuvent plus venir du haut, c'est à nous, citoyens, de les porter"

Des échanges pour proposer plutôt que protester, pour Elodie Nace, porte-parole de l'association Alternatiba qui organise cette agora.

"C’est pour qu’on se dise que les solutions ne peuvent plus venir du haut et que c’est à nous, citoyens de les porter. D'où la nécessite de transformer nos territoires et d’aller vers de la désobéissance civile si besoin".

"La question de l'urgence climatique elle frappe tout le monde"

Désobéir à des lois jugées injustes pour l'écologie mais aussi et surtout rassembler en ces temps de grand débat national.

"Cette urgence, elle est climatique mais elle est aussi sociale. Pour nous, c’est vraiment très important de rassembler et casser cette opposition entre les gilets jaunes et les écolos bobos. Ce n’est pas la réalité climatique actuelle. La question de l’urgence climatique elle frappe tout le monde".

Au total, ce sont plus de 90 villes françaises qui se mobiliseront pour l'avenir de la planète ce dimanche.

Alfred Aurenche (avec Caroline Petit)