RMC

Les canicules ont coûté entre 22 et 37 milliards d'euros depuis 2015, selon une étude

Vague de chaleur sur la France: ces (petits) gestes pour faire attention à soi

Vague de chaleur sur la France: ces (petits) gestes pour faire attention à soi - afp

Les canicules ont coûté en France entre 22 et 37 milliards d'euros de 2015 à 2020 en raison des décès, des frais médicaux et de la perte de bien-être, selon Santé publique France, qui met en lumière le "fardeau invisible" de ces événements climatiques extrêmes.

Les canicules ont causé près de 10.000 morts en France entre 2015 et 2020. C'est ce que révèle une étude de Santé Publique France publiée hier. En 6 ans, tous les départements sauf trois (Côte d'Armor, Creuse et Finistère) ont connu au moins un épisode de canicule.

Contrairement aux inondations ou aux tempêtes, les canicules sont rarement considérées sous un angle économique. Et selon cette étude, ces évènements climatiques extrêmes, de plus en plus fréquents sur le territoire, coûtent aussi très cher.

Entre 22 et 37 milliards d'euros. Tout d'abord, la surmortalité lié à la chaleur représente la majorité de ces coûts liés aux canicules: entre 16 et 30 milliards d'euros selon les méthodes de calcul.

Plus de fatigue, déplacements limités

Vient ensuite ce que l'étude nomme "la perte de bien-être". Lors d'épisodes caniculaires, on est plus souvent fatigué, nos déplacements sont limités, les activités physiques réduites, certains événements sont annulés et tout cela pèse sur la consommation pour un coût estimé à 6,3 milliards d'euros.

Enfin, en période caniculaire, la demande de soins augmente, plus de passage aux urgences, plus d'hospitalisations ou encore plus d'appels à SOS Médecins, pour un coût estimé à 31 millions d'euros.

Rapporté à la taille de la population exposée, l'impact économique des canicules depuis 2015 "s'établit en moyenne entre 72 euros par habitant en 2017 et 224 euros par habitant en 2020, pour un total sur la période de 814 euros par habitant".

La rédaction avec AFP