RMC

Vague de chaleur en France: des records de températures attendus cette semaine

Météo France prévoit une vague de chaleur inédite cette semaine, avec des records jamais enregistrés pour cette période de l'année. Le mercure pourrait même atteindre 40°C localement.

Gros coup de chaud sur la France. La chaleur s'est déjà installée dans le Sud depuis quelques jours. Mais elle devrait gagner l'ensemble du pays de mercredi à samedi selon Météo France. Le mercure pourrait même atteindre 40°C localement, dépassant largement les 30°C en région parisienne par exemple. Une vague de chaleur inédite pour cette période de l’année, avec des records attendus.

Dans les villes, notamment, ces températures vont être difficiles à supporter. A Périgueux (Dordogne), les dispositifs d’aide sont prêts. "C’est vraiment une situation exceptionnelle, souligne la maire Delphine Labails (PS) dans ‘Apolline Matin’ sur RMC et RMC Story. C’est la raison pour laquelle on se prépare, depuis l’annonce de cette canicule, pour accompagner nos habitants. On a un plan canicule qui est mis en œuvre par toutes les villes, avec un numéro vert. Et puis notre comité d’action sociale appelle tous les jours, lorsqu’on atteint le niveau 3, les personnes les plus fragiles."

D’autres actions sont d’ores-et-déjà lancées. "On a aussi complété notre dispositif pour que tous les habitants de la ville puissent continuer d’avoir une vie la plus ordinaire possible, avec la mise en place notamment de parcours fraicheur, explique Delphine Labails. La ville de Périgueux a la chance d’avoir un fort potentiel patrimonial, avec des rues médiévales très fraiches. On a constitué des parcours d’1h-1h30, pour pouvoir continuer à se déplacer le matin ou le soir. Et on a tout un dispositif d’implantation de fontaines à eau, qui ont été repérées sur un plan, pour pouvoir s’hydrater le plus régulièrement possible."

"Un cap extrêmement difficile à passer pour nos agriculteurs"

Et après la chaleur, les orages seront redoutés par les agriculteurs, déjà impactés par la sécheresse. "C’est une crainte, qu’on ait des orages violents après ces périodes de forte chaleur, confie la maire de Périgueux. En Dordogne, on est un département très rural, avec une activité agricole importante. On craint toujours que ces orages viennent détériorer les récoltes. On est sur le qui-vive. Il n’a pas suffisamment plu depuis cet hiver, on est en limite de sécheresse et on ne pourra bientôt plus arroser. C’est un cap extrêmement difficile à passer pour nos agriculteurs. On a déjà été frappé par la grippe aviaire, on est un territoire producteur de canards. On commence à être dans des situations très complexes."

LP