RMC

"Objectif Terre": comment réduire drastiquement la pollution plastique ?

RMC
Avec des mesures ambitieuses, la pollution plastique pourrait être réduite de 80% d'ici 2040.

L'heure n'est plus à la réflexion mais à l'action alors que les rejets de plastique dans l'environnement pourraient quasi tripler d’ici à 2040. Actuellement, les scientifiques estiment que près de 40 millions de tonne de plastique sont rejetées chaque année dans l’environnement et que si on n'accroît pas la lutte contre cette pollution la fuite dans l’environnement passerait à 1,3 milliard de tonnes de plastique en l'espace de 20 ans.

Mais il reste un espoir. D’après le travail inédit de 17 experts internationaux rendu public dans le rapport intitulé "Breaking the plastic wave", autrement dit "stopper la vague du plastique", les quantités de plastique rejetées chaque année pourraient être réduite de près de 80% grâce à un ensemble de stratégies, déjà existantes qu'il faudrait désormais mettre en œuvre par tous et partout !

Des stratégies simples ... sur le principe

Si l'on a bien pris conscience du problème du plastique, il manque une stratégie globale et mondiale pour que ça fonctionne. Cette étude montre que réduire la pollution au plastique de 80% est possible simplement avec nos connaissances actuelles.

Il faut ainsi généraliser la réduction du plastique comme en France ou les sacs en plastique ne sont plus distribués en caisse depuis 2016. Et si l'on en propose encore, c'est qu'il s'agit de plastique recyclable. Il n'y a plus de coton-tige ni de vaisselle en plastique jetable depuis le 1er janvier 2020, si vous en trouviez encore c'est parce que les commerçants avaient 6 mois pour écouler leur stock. Et en 2021, on continu sur notre lancée: plus de paille, de couvert jetable, plus de couvercle sur les gobelets à emporter ou encore de boîte en polystyrène du type boîte à kebab.

La France bonne élève

L'objectif de la France est de tendre vers 100% de plastique recyclé d'ici 2025 et d'atteindre la fin de la mise sur le marché d'emballage plastique à usage unique d'ici 2040. C'est ce que prévoit la loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire. La France n'est pas mauvaise élève mais parfois certaines crises rendent le défi plus difficile comme la lutte contre le Covid-19 qui a vu augmenter la consommation de plastique à usage unique.

Le combat est encore long donc mais il ne faut pas relâcher nos efforts. Pour que cette étude fonctionne les entreprises doivent jouer le jeu, en améliorant leur process de fabrication et en créant des produits durables. Les dirigeants politiques doivent continuer à faire de la lutte contre le plastique une priorité et les citoyens faire attention à leurs choix quotidiens, leur façon de consommer, les habitudes pouvant faire la différence.

Et pour tous ceux qui ont encore des réticences à faire des efforts n'oubliez pas qu'une étude a démontré que dans l'air que nous respirons, dans l'eau que nous buvons et dans nos aliments on consomme l'équivalent d'une carte de crédit par semaine, ça donne à réfléchir.

Céline Da Costa