RMC

"Objectif Terre": et si les grandes tournées des artistes, c'était fini pour le bien-être de la planète?

Chaque matin, un sujet pertinent concernant l'environnement planétaire et les bonnes résolutions à prendre pour sa protection.

Les artistes sont souvent les premiers à se mobiliser pour le climat... sauf que leurs tournées polluent énormément. Beaucoup de musiciens en ont pris conscience et cherchent des solutions.

En 2009, pour sa tournée 360°, le groupe U2 a produit l’équivalent en CO2 d’un aller-retour... jusqu’à la planète mars! Plusieurs groupes aujourd’hui disent stop et pas seulement dans les paroles de leurs chansons...

Le dernier en date: le groupe Massive Attack, proche du mouvement écologiste Extinction Rebellion. Le groupe vient de s’associer avec le centre de recherche sur le changement climatique Tyndall pour identifier tous les postes polluants d’une tournée et trouver des solutions. Les premiers résultats montrent que les concerts génèrent chaque année 405.000 tonnes de gaz à effet de serre. C’est surtout le transport des spectateurs qui pèsent lourd dans la balance.

Coldplay radical

L'idée est de trouver des solutions qui puissent ensuite être appliquées à grande échelle à toute l’industrie musicale, comme l’utilisation de bio carburant, d’énergies renouvelables ou encore le compost des déchets.

Le groupe Radiohead réfléchit à ces questions depuis toujours. Le groupe fait en sorte de jouer dans des lieux facilement accessibles en transport en commun justement pour éviter la pollution par les spectateurs. Au début des années 2000, il avait carrément refusé de donner des accréditations aux journalistes qui ne venaient pas les chercher... en vélo! Le groupe avait même envisagé de faire sa dernière tournée en train... avant d’admettre que ce n’était tout simplement pas possible.

Le plus radical reste peut être Coldplay qui a tout simplement décidé de ne plus faire de tournée tant qu’il n’aura pas trouvé de solutions. Le groupe rêve d’un spectacle sans plastique à usage unique et généré par l’énergie solaire... mais ne voit pas trop comment se passer de l’avion pour voyager.

Côté festival, les choses changent...

En Grande-Bretagne, les festivals utilisent tous les ans plus de 5 millions de litres de carburant et génèrent plus de 23.000 tonnes de déchets! Il y a eu une grosse amélioration pour les bouteilles en plastiques qui sont maintenant souvent bannies. Et les festivaliers aussi s'y mettent: pour la première fois, à Glastonbury, les festivaliers ont tout ramassé derrière eux... Ca peut pourtant sembler une évidence.

Et pour que les festivals soient de plus en plus propres des solutions recyclables sont chaque jour inventées, comme par exemple une tente en carton qui résiste aux intempéries!

Géraldine de Mori