RMC

"Objectif Terre": pourquoi la Malaisie nous renvoie des déchets plastiques

Chaque matin, un sujet pertinent concernant l'environnement planétaire et les bonnes résolutions à prendre pour sa protection.

A force de recevoir des déchets plastiques européens, la Malaisie est devenue la "poubelle du monde". A présent, elle n'en veut plus et les renvoie.

Environ 150 conteneurs de déchets plastiques illégaux sont déjà retournés vers leurs pays d'origine, dont près d'un tiers vers la France. 

Au total, ce sont 43 containers qui sont revenus en France depuis l’été dernier. Et ce n’est pas terminé, la Malaisie a annoncé qu’elle allait encore en renvoyer 110 de plus, majoritairement vers les Etats Unis cette fois. 

A noter que ce sont les pays à l’origine des déchets qui ont payés les coûts de retour des containers. Hors de question pour le ministre de l’environnement malaisien que son pays paye un seul centime pour ces ordures, on peut le comprendre. Et d’ailleurs il n’y a pas que la Malaisie... D’autres pays d’Asie du Sud-Est comme l’Indonésie ou encore les Philippines ont pris les mêmes mesures pour ne plus servir de décharges aux pays riches. 

Il faut dire que pendant longtemps, c’est la Chine qui était le grand recycleur de plastique de la planète. Elle transformait nos poubelles en polaires ou en tong. Mais depuis 2018, elle a décidé de limiter les importations de ces déchets... Et c’est l’Asie du Sud-Est qui s’est retrouvée noyée sous nos déchets plastiques. Certaines villes entières se sont transformées en immenses décharges. Avec le retour des containers à l’envoyeur, elles espèrent bien stopper l’hémorragie. 

Ca peut coûter très cher d’envoyer ses déchets à l’étranger

On parle bien de déchets “illégaux”... L’Etat français a déjà retrouvé une société de trading qui s’était débarrassé de ses déchets plastiques vers la Malaisie... ça lui a coûté une belle amende de 192 000 euros.

Histoire de dissuader les entreprises qui voudraient faire pareil à l’avenir. Mais n’empêche qu’on produit plus de 4 millions de tonnes de plastique par an, il va bien falloir en faire quelque chose.

Le recycler ce serait bien, mais il ne faut pas oublier que le plastique, c’est déjà un déchet issu du pétrole, donc il ne peut pas se recycler à l’infini, il se dégrade à chaque fois.

Pour vraiment ne plus avoir de déchets plastiques, la seule solution reste donc de ne plus en produire et de changer notre manière de consommer! 

Géraldine de Mori