RMC

"Objectif Terre" - Remplacer votre moteur essence par un moteur électrique: qu'est-ce que le "rétrofit"?

Chaque matin, un sujet pertinent concernant l'environnement planétaire et les bonnes résolutions à prendre pour sa protection.

En 2020, la France va développer le "retrofit", c’est à dire la transformation de voiture thermique en voiture électrique.

Tout le monde n’a pas les moyens d’investir dans une voiture moins polluante... Avec le "retrofit", le principe est simple: on enlève le moteur de la voiture thermique et on le remplace par un ensemble moteur électrique et batterie.

Concrètement, ça concerne toutes les voitures de plus de 5 ans, des particuliers et des entreprises. Pour le prix dépend, bien sûr, des modèles... Actuellement, il faut compter 5000€ pour transformer, par exemple, une Volkswagen Polo, offrant ainsi 100km d’autonomie une vitesse max de 110km/h.

Evidemment, plus vous augmentez l’autonomie et la vitesse, plus le prix grimpe. Des prix qui pourraient rapidement baisser si le procédé se généralise. Avec des plus gros volumes, les pièces seront automatiquement moins chères. Et il y a un vrai marché estimé à 1 milliard d’euros par an.

Qui pourra convertir ces véhicules?

Il n’y a que les professionnels homologués et contrôlés qui pourront faire du "retrofit", comme pour un constructeur automobile en fait... Plusieurs entreprises sont dans les startings blocks et proposent déjà des prè-commandes, avec livraison prévue pour cet été. Pour l’acquéreur, il y a bien sûr le côté environnemental mais aussi le coût au quotidien: avec le passage à l’électrique la voiture coûte moins de 2€ tous les 100km et l’entretien coûte également 30% moins cher que pour une voiture thermique.

Le "retrofit", c’est déjà quelque chose qu’on sait faire en France mais pour le moment, il y a des problèmes d’homologation... 

Problème qui devrait être réglé le 13 février si l’Europe donne son accord à un nouvel arrêté ministériel. Et il y a peu de risque que ça ne passe pas: il s'agit d'une mesure qui va dans le sens d’une diminution de la pollution. Par ailleurs l’Italie et l’Allemagne autorisent déjà les immatriculations de ces véhicules "rétrofités".

Pour ceux qui ne connaissaient pas l’expression “retrofit”, retenez-la bien vous allez forcément l’entendre à nouveau rapidement cette année!

Géraldine de Mori