RMC

On n'a jamais autant acheté d'occasion: 7 Français sur 10 prêts à renoncer aux produits neufs

CA VOUS CONCERNE - On n’a jamais autant acheté d’occasion ! Que ce soit pour sauver la planète, ou pour sauver son porte monnaie, le marché de l’occasion est en plein boom.

Le marché de l'occasion est énorme. Aujourd’hui c’est 7,5 milliards d'euros, un chiffre en hausse de 7% rien que par rapport à l’an dernier. Et les projections de croissance sont gigantesques. Résultat tout le monde veut sa part du gâteau.

Les leaders aujourd’hui c’est Le Bon Coin et Vinted, sites de ventes entre particuliers sur Internet. Mais tout le monde s’y met. Et notamment la grande distribution. C’est Leclerc qui a ouvert le bal il y a deux ans.

Depuis, Carrefour, Auchan, Cora ou encore Super U s’y sont mis. Et comme pour le Bon Coin vous pourrez trouver absolument de tout : vêtements, bijoux, livres, hi Tech, électroménager ou encore bricolage.

Séduire de nouveaux clients

L’avantage de la grande surface par rapport aux sites internet, c’est la proximité et la sécurité. En contrepartie vous risquez de vendre un peu moins cher qu’en direct.

Pour l’acheteur c’est l’assurance d’avoir un produit qui fonctionne avec une garanti d’un an, et là vous pouvez faire de bonnes affaires, puisque les grandes surfaces vont chercher à afficher des prix un peu en dessous de ce qu’on trouve sur internet.

Mais ne vous inquiétez pas, elles s’y retrouvent quand même, elles revendent en moyenne 30% plus cher que ce qu’elles achètent, et payent le plus souvent en bons d’achat. C’est tout bénéf !

Pour certains commerces qui ne faisaient plus recettes c’est aussi un bon moyen de se réinventer et de séduire de nouveaux clients. Par exemple la Redoute qui a lancé la Reboucle, avec des vêtements, des meubles, de la déco d’occasion. Chez Decathlon, le marché de l’occasion permet notamment de faire face à la pénurie de vélos.

Le marché du reconditionné explose lui aussi

La différence avec l’occasion c’est que l’objet passe d’abord par un centre de reconditionnement pour être totalement remis en état et réemballer avant de repartir à la vente.

Ca concerne en premier lieu les téléphones, mais on trouve là aussi de plus en plus de produits, comme des ordinateurs ou encore des vélos électriques ou même des pneus.

Là aussi l’essor est considérable: les ventes mondiales de téléphones reconditionnés ont augmenté de près de 14% entre 2019 et 2020, alors que dans le même temps pour le neuf c’est une baisse de presque 10%. 

On le comprend bien, l’occasion ça permet de faire des économies et de gagner du pouvoir d’achat. Mais il y a aussi une vraie volonté éthique d’arrêter de surconsommer et d’augmenter la durée de vie de nos objets : 7 Français sur 10 se disent prêts à renoncer à l’achats de produits neufs. 

>>> A LIRE AUSSI - "C'est un tic d'y aller, c'est hyper addictif": Facebook reconnaît lui-même l'effet néfaste d'Instagram sur les ados

Géraldine de Mori (avec J.A.)