RMC

"On va finir par s'entretuer": la présidente de WWF France alerte sur le million d'espèces menacées d'extinction

Selon les scientifiques, il existe 8 millions d'espèces dont 5,5 millions d'espèces d'insectes sur Terre. Dans un rapport de l’ONU, les auteurs constatent "une accélération rapide imminente du taux d'extinction des espèces". Un constat partagé par Isabelle Autissier.

D’un demi-million à un million d’espèces devraient disparaître dans les prochaines décennies: c’est ce qu’annoncent 150 experts dans un rapport alarmant de l’ONU. Le document va être étudié la semaine prochaine lors d’un sommet intergouvernemental.

Le but: adopter la première évaluation mondiale des écosystèmes depuis près de 15 ans. L'Etat des lieux de la biodiversité va être aussi inquiétant que les prévisions sur le climat.

Ce rapport confirme les perspectives catastrophiques pour la planète dans un futur très proche. Un million d’espèces menacées, ça représente plus de 12% des animaux, insectes et végétaux existants.

"Les Hommes s'accaparent l'espace des animaux"

Pour les scientifiques, la Terre est au début de la sixième extinction de masse, la première causée par l’Homme. A l’origine de ce constat terrifiant: l’exploitation directe des ressources avec la pêche et la chasse et l’exploitation des terres agricoles, forestières et minières.

"Les Hommes s'accaparent l'espace des animaux notamment en consommant de la viande", met en garde Isabelle Autissier, présidente de WWF France et invitée de la matinale de Jean-Jacques Bourdin.

La disparition de cette biodiversité nous impacte directement. Pour l’énergie par exemple, deux milliards de personnes dépendent du bois. Au niveau de la santé, quatre milliards utilisent la médecine naturelle. Et les trois quarts de nos cultures ont besoin des insectes.

"Arrêter de changer de téléphone tous les 6 mois"

"À cause du dérèglement climatique et de la destruction de l'environnement, on va finir par s'entretuer", alarme la présidente de WWF France.

Les experts affirment qu’il faut changer notre manière de produire des aliments et de l’énergie. D'après une scientifique, l’homme a dix ans pour réagir. Une opinion partagée par Isabelle Autissier, qui conseille des actions simples pour limiter les dégâts. 

"Cette extinction de masse liée à l’Homme est le résultat de mauvaises actions combinées (…) Manger de viande une fois par semaine par exemple. Il faut aussi arrêter de changer de téléphone tous les 6 mois car ça développe les mines".
Juliette Pietraszewski (avec Caroline Petit)