RMC

Pesticides - Un maraîcher français porte plainte contre l'Espagne: "c'est de la concurrence déloyale"

Jean-Claude Terlet, maraîcher de Celles-sur-Aisne, a porté plainte devant la Commission européenne contre l'Espagne. Il reproche aux autorités de fermer les yeux sur les pratiques des fraisiculteurs locaux qui utiliseraient pesticides et insecticides interdits par l'Europe.

Les fraises espagnoles, vendues dans les supermarchés français, sont-elles pleines de pesticides interdits? Un producteur de fraises bio, installé près de Soissons dans l'Aisne, accuse les plantations de fraises de Huelva, au sud de l'Espagne, d'utiliser en grande quantité des pesticides et des insecticides interdits par la Commission européenne.

Plus précisément, lors d’un voyage en Espagne, il y a trois ans, Jean-Claude Terlet constate un épandage massif de pesticides et insecticides dont certains sont pourtant interdits par la Commission européenne, et qui permettent une maturité plus rapide. Intolérable pour ce producteur de fraises bio: "C'est une concurrence déloyale. L'Espagne produit à bas prix, à un prix de revient nettement inférieur au nôtre. Enfin de compte on ne peut pas suivre".

"On a les moyens de faire condamner sévèrement l'Espagne"

Les produits utilisés sont fabriqués en Chine, considérés comme hautement toxiques et cancérigènes, et permettent une production en plus grande quantité et des fraises à un prix imbattable, 60 centimes le kilo contre 8 euros pour celles du producteur de l'Aisne. Son avocat, Maitre Emmanuel Ludot, pointe la responsabilité de l’Etat espagnol.

"J'ai récupéré des fraises espagnoles et je vais demander au tribunal administratif la désignation d'un expert pour analyser les taux de pesticides et d'insecticides, indique-t-il. Je pense qu'on a les moyens de faire condamner sévèrement l'Espagne pour ces agissements".

M.R avec Alice Froussard et Bettina de Guglielmo