RMC

Quand l'intelligence artificielle "ressuscite" des chanteurs disparus

C'EST DEJA DEMAIN - Chaque matin, Anthony Morel fait le point sur les nouveautés high-tech.

Le résultat est bluffant. Aujourd'hui, sur RMC, Anthony Morel vous fait découvrir un inédit du groupe Nirvana. Ou presque...

La particularité de ce morceau, intitulé "Drowned in the sun": il a été composé de A à Z par une intelligence artificielle... en reproduisant le plus fidèlement possible le style de Kurt Cobain.

Le résultat est épatant: on retrouve les sonorités, le type de mélodie et même le style de texte qui ont rendu le groupe célèbre. Composé par un algorithme de Google, Magenta IA, c’est une illustration frappante de cette technologie qui permet de "ressusciter" des artistes disparus.

Amy Winehouse, Jimmy Hendrix, les Beatles: ont eux aussi vu leur répertoire poursuivi" par une intelligence artificielle.

Mais peut-on vraiment parler de création artistique? Et a-t-on le droit de continuer l’œuvre d’un artiste après sa disparition? Même le classique n’échappe pas à la règle: la symphonie inachevée de Schubert a été terminée par un algorithme… avec un résultat assez mitigé.

Les explications d'Anthony Morel sur RMC.

Anthony Morel (avec J.A)