RMC

"Quand on trait une heure plus tôt, les vaches ont moins de lait": le changement d'heure affecte également les animaux

-

- - -

Dans les élevages, les animaux peuvent également être impactés par le changement d'heure.

Dans la nuit de samedi à dimanche, à 3 heures, il sera en réalité 2 heures. Autrement dit, il faudra reculer les montres et réveils d'une heure.

Emmanuel est éleveur de chèvres et de vaches laitières dans le Forez. Le passage à l'heure d'hiver, il le prend avec philosophie, même s'il y a quelques conséquences notamment sur la production: "Quand on va reculer d’une heure et traire une heure plus tôt les vaches auront un peu moins de lait. On a pris le parti de changer l’heure du réveil en même temps que l’on change d’heure", explique-t-il au micro de RMC.

Jusqu'en 2021 au moins

Mais pour son exploitation, l'heure d'hiver a aussi un aspect très positif: "On a aussi des panneaux solaires en production photovoltaïque pour l’autoconsommation. Le fait que le jour arrive plus tôt, cela permet de produire de l’électricité plus tôt et de la consommer directement", ajoute l'éleveur.

"Vis-à-vis de l’heure de la traite, il y a juste un décalage à faire sur deux trois jours pour les animaux", explique Laurent, employé de la fromagerie.

Le changement d'heure pourrait continuer d'exister au moins jusqu'en 2021, en attendant que chaque état de l'Union européenne s'accorde sur l'horaire à choisir.

Jérôme Jarny (avec G.D.)