RMC

Échanges de prisonniers entre Daesh et les Kurdes: "On est en train de repeupler l'Etat islamique"

Selon nos informations les forces kurdes de Syrie ont échangé des dizaines de femmes et d'enfants de jihadistes contre des prisonniers kurdes. Une situation qui inquiète Marie Dosé, avocate de Françaises détenues en Syrie.

Des Françaises de l’Etat islamique arrêtées par les forces kurdes pourraient bientôt être rendues à l’organisation terroriste lors d’échanges de prisonniers kurdes. Selon nos informations, les forces kurdes de Syrie ont déjà livré depuis mi-avril plusieurs dizaines de femmes et d’enfants de jihadistes. Pour le moment, aucune Française n'a été échangée mais la situation inquiète fortement Me Marie Dosé, avocate de Françaises détenues en Syrie.

"On va finir par être complices"

Pour elle, la France doit assumer ses responsabilités sous peine de se rendre complice de l'Etat islamique: "On est en train de repeupler l'Etat islamique. Ils ne nous ont pas pris en traîtres, ils nous ont expliqué qu'ils n'allaient pas pouvoir les nourrir les loger. Ils ont officiellement dit à la France qu'il fallait qu'elle prenne ses responsabilités et qu'elle s'occupe de ses prisonnières. Aujourd'hui, du fait de notre inertie, on va finir par être complices de ce repeuplement de l'Etat islamique".

Aujourd'hui, une soixantaine de Français, en majorité des femmes et certains combattants jugés dangereux par les autorités (comme Emilie Konig ou Adrien Guihal) sont détenus par les Kurdes ainsi qu'une trentaine d'enfants. 

Céline Martelet (avec P.B.)