RMC

Laïcité: 40% des lycéens ayant une religion estiment que les normes religieuses sont plus importantes que la loi

INFORMATION RMC - Une étude de l'Ifop pour la Licra, que RMC vous révèle ce jeudi, montre que les jeunes semblent moins attachés à la laïcité que l'ensemble des Français.

Ce jeudi 9 décembre est marqué par la journée de la laïcité à l'école. A cette occasion, RMC dévoile une étude de l'IFOP pour la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme), sur la laïcité au lycée.

Sur 1.000 lycéens interrogés, l'étude dévoile que plus d’un lycéen sur deux (55%) a déjà été confronté à une forme d’expression du fait religieux en milieu scolaire au moins une fois au cours de sa scolarité. Les plus répandues étant les demandes de menus "confessionnels" (47%), les refus d’activités pédagogiques des jeunes filles au nom de leur religion (31% pour des cours de natation).

40% des lycéens ayant une religion estiment que les normes édictées par leur religion sont plus importantes que les lois de la République, contre 23% de l'ensemble des Français ayant une religion.

"On pensait à la base que la laïcité, c'était que chacun fasse ce qu'il veut"

Dans un lycée du XIe arrondissement de Paris, Calista et Nico nous expliquent certaines de leurs amis ont par exemple refusé d'aller à la piscine du fait de leur convictions religieuses.

"Dans certaines religions, on ne peut pas mettre des choses près du corps. Et on est obligés à la piscine, donc il y en a qui refusent mais elles doivent venir quand même."

Les forcer à venir, interdire les croix, voiles et autres signes religieux ostentatoire, c'est illogique, voire ridicule pour elles.

"On pensait à la base que la laïcité, c'était que chacun fasse ce qu'il veut et qu'on puisse s'exprimer et être qui on est."

"C'est quand même le ciment de notre école républicaine"

Un raisonnement qui montre que cette notion n'est pas comprise pour Carole Zerbib, membre du syndicat SNPDEN-UNSA et proviseur adjointe. Pour elle, respecter les lois de laïcité à l'école, c'est primordial.

"C'est quand même le ciment de notre école républicaine, ça les protège. Ils ne perdent pas quelque chose, bien au contraire. Ils favorisent le vivre-ensemble sur des valeurs partagées."

Selon elle, le personnel de l'Education nationale doit réagir.

"Il y a des carences importantes dans la formation des enseignants, des personnels, CPE, surveillants. Ils doivent être formés pour sensibiliser les élèves aux questions de laïcité."

Depuis septembre 2021, une formation en ligne à la laïcité est accessible à tout le personnel éducatif sur le site du gouvernement.

-
- © -
Lucile Pascanet (édité par J.A.)