RMC

Les "classes bleues", le plan de Roxana Maracineanu pour lutter contre les noyades des enfants

Avant l'été, gouvernement, sportifs et pompiers alertent sur le danger croissant des noyades. La ministre des Sports Roxana Maracineanu veut mettre en place des semaines intensives de natation dès la maternelle.

Alors que les noyades ont augmenté par rapport aux années précédentes, Roxana Maracineanu, la ministre des Sports et ancienne nageuse professionnelle, veut habituer les enfants à l'eau dès leur plus jeune âge. Elle entend ainsi mettre en place des "classes bleues" dès la maternelle.

À l'instar des "classes vertes" dédiées à la nature, la ministre des Sports veut envoyer les enfants en semaine de natation intensive pour les habituer à l'eau.

"Avec Jean-Michel Blanquer on veut insuffler l’aisance aquatique et habituer l’enfant à partir de la maternelle au milieu aquatique", explique-t-elle ce vendredi sur RMC.

Semaines intensives de piscine

"L’organisation de la natation en France est mal faite. Nous voulons restreindre les apprentissages en faisant de l’intensif sur une ou deux semaines", précise Roxana Maracineanu. 

La ministre veut mettre en place des "classes bleues" se déroulant sur une semaine intensive tout comme les classes vertes et les classes de poney: "On pourra envisager deux séances par jour sur cinq jours", fait-elle valoir, afin de que les enfants se sentent "en sécurité dans l’eau", avant d'apprendre à nager.

1649 noyades à l'été 2018

Autre piste à l'étude, l'alternance de l'occupation des piscines selon les tranches d'âge:

"Il y a un problème de place aujourd’hui. Ce sont les 6-10 ans qui occupent les créneaux de piscine scolaire. Il faut changer de paradigme et faire aller des classes de maternelles plus tôt par exemple avant l’été d’avril à juin", ajoute la ministre des Sports, première française championne du monde de natation.

Selon Santé publique France, 1649 noyades accidentelles se sont produites entre le 1er juin et le 30 septembre 2018, contre 1266 en 2015, soit une augmentation de 30%.

Guillaume Dussourt