RMC

Masques FFP2, remplaçants... Ce que le gouvernement a annoncé pour calmer la colère des profs

Après une grève très suivie jeudi, Jean-Michel Blanquer a fait des annonces pour tenter de répondre aux revendications des enseignants après un début d'année chaotique.

Des annonces ont été faites jeudi soir pour tenter de calmer la colère des enseignants. Ces derniers sont exaspérés par la multitude et lourdeur des protocoles sanitaires liés au Covid-19, et se sont mis massivement en grève jeudi. Ils étaient 78.000 à manifester, selon le ministère de l'Intérieur, partout en France pour demander des avancées au gouvernement.

Près de 38,5% des enseignants se sont mis en grève dans les écoles maternelles et élémentaires, selon le ministère de l'Education, et 75% selon le SNUipp-FSU, qui a annoncé une école sur deux fermée et évoqué "une mobilisation historique".

3.300 contractuels seront recrutés

Le gouvernement leur a répondu dans la soirée après une réunion entre syndicats enseignants et ministère de l'Education nationale. En matière d'équipement d'abord. 5 millions de masques FFP2 seront distribués dans les maternelles et primaires, mis à disposition pour le personnel scolaire qui le souhaite.

Il y aura aussi un renforcement des moyens humains. 3.300 contractuels recrutés mais aussi des assistants d'éducation et du personnel administratif en plus, pour aider les directeurs d'école.

Le gouvernement comme les syndicats reconnaissent un dialogue constructif

Enfin, les évaluations de CP prévues la semaine prochaine sont reportées. Concernant les épreuves de spécialité du BAC prévues en mars, le report est envisagé.

Face à la contestation des annonces jugées tardives sur les protocoles, Jean-Michel Blanquer promet une meilleure concertation. Pour cela, des réunions bimensuelles se tiendront avec les représentants du corps enseignant, les ministères de l'Education et de la Santé. Des concertations interministérielles sont aussi annoncées au niveau local.

Le gouvernement comme les syndicats reconnaissent un dialogue constructif. Une réunion intersyndicale doit tout de même se tenir ce vendredi pour décider de la reconduite ou non du mouvement de grève. 

>>> A LIRE AUSSI - Ecole: comment font nos voisins européens face au Covid

J.A. avec Hélène Terzian