RMC

Tenues islamiques à l’école: "Il faut un ministère des Cultes et de la Laïcité" selon Amine Elbahi

Juriste en droit public, auteur de "Je ne me tairai pas !" aux éditions Robert Laffont, Amine Elbahi demande la création d’un ministère de la Laïcité pour lutter face à l’islamisme, alors que le ministre de l’Education nationale Pap Ndiaye a reconnu une hausse des signalements relatifs à des tenues islamiques.

Pap Ndiaye l’a confirmé. Les signalements sur les tenues islamiques à l’école sont en hausse. "Il est vrai que depuis un an, le nombre de signalements relatifs à des tenues, disons islamiques, augmente. Il y a le fameux phénomène des abayas, et nous avons également constaté ce phénomène à la rentrée. Cela peut être en effet sous-tendu par des agitateurs professionnels, qui ne veulent ni de bien à l'école, ni de bien à la République", a expliqué le ministre de l’Education nationale ce mardi sur France 2.

Pour Amine Elbahi, juriste en droit public et auteur de "Je ne me tairai pas !" aux éditions Robert Laffont, qui avait participé au reportage de M6 qui dénonçait le communautarisme et l’islamisation d’une partie de la ville de Roubaix (Nord), l’offensive contre la laïcité est "un véritable constat" et "la réalité". "C’est une réalité qui reflète un malaise identitaire dans un certain nombre de quartiers, assure-t-il dans ‘Apolline Matin’ ce jeudi sur RMC et RMC Story. C’est une crise d’identité parce que nous n’avons pas été capables, par exemple dans une ville de Roubaix où 97 nationalités sont représentées, de rassembler les habitants par la culture. Par contre, nous avons été capables de les diviser, d’accueillir une immigration qui, à mon sens, a été incontrôlée. Chacun a pu apporter sa dose de ressentiment."

"L’islamisme profite de l’inaction de l’Etat"

Face à ces atteintes à la laïcité à l’école, Amine Elbahi estime qu’il faut "un ministère des Cultes et de la Laïcité". "Le ministère de l’Intérieur ne peut pas être le ministère des Cultes, explique-t-il. Le ministère de la Laïcité ne peut plus être le ministère de la Police. Il faut lutter contre toutes les formes de discrimination. Je suis pour une laïcité inclusive, un Etat fort, mais dans le respect des cultes. Nous allons lutter contre l’islamisme, non pas contre mais avec nos plus de 4 millions de musulmans qui subissent l’islamisme."

D’après Amine Elbahi, "l’islamisme profite de l’inaction de l’Etat". "Il ne faut pas non plus faire le procès de tous les élus locaux, mais il y a des élus locaux qui ont été aveuglés, bernés par l’islamisme, souligne-t-il. Si vous voulez lutter contre l’islamisme, il ne faut pas seulement dire qu’il faut une laïcité forte. Il faut aussi remettre les moyens du service public. J’appelle à avoir un véritable plan d’urgence sur ces questions en faveur des territoires populaires et également des campagnes. J’entends aussi l’argument des habitants des milieux ruraux et qui nous disent : ‘Si vous nous donnez le quart de ce que vous donnez aux quartiers, nous aussi on serait fier d’être français’. Il faut prôner l’accès au droit. Il faut faire en sorte que la solidarité, les aides sociales et fiscales, puissent être versées à la source. Pour que les familles puissent s’en sortir."

LP