RMC

Fin du masque dans les transports: où reste-t-il encore obligatoire?

Le masque n'est plus obligatoire dans les transports à partir de ce lundi, mais reste encore imposé dans certains lieux: tour d'horizon des restrictions encore en place.

C'était l'une des dernières grandes restrictions dans notre quotidien. Plus de deux ans après son intronisation, l'obligation du port du masque dans les transports prend fin ce lundi. Il est désormais possible de prendre le métro, le bus, le train ou encore l'avion le visage découvert. Le port du masque n'est plus que "recommandé" dans ces lieux, en particulier pour les publics fragiles ou âgés ou pendant les "heures de forte affluence".

Le masque reste cependant encore obligatoire dans certains lieux, alors que certains médecins craignent une reprise épidémique dans les prochains mois. A l'hôpital, à la pharmacie, dans un Ehpad ou au laboratoire, il faut garder l'habitude du masque dans tous les établissements de santé ou de soin d'après la liste publiée sur le site internet du gouvernement. Pour le personnel comme pour les patients.

Les soignants non-vaccinés ne peuvent toujours pas retourner travailler

Partout ailleurs, le port du masque est recommandé même s'il n'est plus imposé. Sauf dans quelques entreprises sous certaines conditions.

Autre restriction en vigueur, concernant les hopitaux: les soignants non-vaccinés ne peuvent toujours pas retourner travailler. Une restriction maintenue également pour voyager, une dernière mesure concerne, les personnes non-vaccinés. L'obligation de fournir un test négatif, voir selon les destinations de présenter un motif impérieux.

Enfin, l'isolement reste obligatoire en cas de contamination avec 5 jours minimum, jusqu'à la disparition des symptômes, au moins 7 pour ceux qui ne sont pas vaccinés.

Nicolas Traino (édité par J.A.)