RMC

Incendie en Gironde: au coeur du dispositif de soins des pompiers

RMC a embarqué mercredi avec le service médical des pompiers, qui vient en aide aux soldats du feu sur le front des incendies.

La France n'en a toujours pas fini des incendies. Après un été désastreux, le feu qui ravage depuis lundi la forêt de Saumos, en Gironde, est contenu mais pas fixé ce jeudi. 3.700 hectares ont brûlé et 1.000 personnes du village de Sainte-Hélène ont été évacuées préventivement.

En tout, ce sont plus de 1.000 pompiers qui tentent d’éteindre le brasier, alors que cela fait maintenant deux mois et demi que certains sont sur le front, après les deux giga-feux de Landiras et de La Teste-de-Buch.

RMC a pu embarquer ce mercredi avec le service médical qui soigne les pompiers en première ligne du feu, des pompiers volontaires et professionnels parfois au bord de l’épuisement.

Quelques blessés légers depuis lundi

Brûlures, douleurs... Sur le front, elle est celle que tout le monde interpelle. Karine, infirmière anesthésiste de profession, fait partie du service médical des pompiers depuis cinq ans, toujours à l’affut de la moindre faiblesse.

Présente avec sa camionnette sur tous les points chauds, elle rappelle à l’ordre des hommes fatigués, qui manquent parfois de lucidité. Depuis le début du feu, sur les 1.000 pompiers engagés, moins de dix ont été légèrement blessés, et c’est une sacrée victoire pour Karine.

"Le fait qu'on soit très mobiles, derrière c'est bien si ça porte ses fruits. C'est satisfaisant et on se dit qu'on ne fait pas tout ça pour rien", salue-t-elle.

Une attention de tous les instants, qu’elle et son équipe d’infirmiers et de médecins assurent jour et nuit depuis lundi.

Alfred Aurenche (édité par J.A.)