RMC

Le gouvernement appelle les "gilets jaunes" à ne pas manifester samedi

RMC
"À ce stade, nous n'avons pas décidé d'interdire les manifestations qui se tiennent samedi"  a précisé Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux.

"Il n'est pas raisonnable de manifester": le porte-parole du gouvernement demande aux "gilets jaunes" de ne pas organiser de rassemblement, samedi, comme certains l'ont déjà annoncé dans un "Acte 5". 

Benjamin Griveaux a notamment argué que des discussions et des propositions sont en cours pour répondre aux demandes des manifestants, notamment en terme de pouvoir d'achat. D'autre part, il a avancé des éléments de sécurité, appelant ainsi les "gilets jaunes" à à être "raisonnables" après l'attentat de Strasbourg et à "ne pas manifester". samedi

Le gouvernement n'a "à ce stade pas décidé d'interdire les manifestations" des "gilets jaunes" qui se tiendront a également indiqué le porte-parole. 

Maintenant que leur colère s'est "exprimée", "a été entendue" par le gouvernement, et qu'il y a "répondu", "ce que nous vous demandons, en responsabilité, c'est d'être raisonnables samedi et de ne pas aller manifester".

"À ce stade, nous n'avons pas décidé d'interdire les manifestations qui se tiennent samedi" dans toute la France, a-t-il dit sur Cnews, jugeant qu'il serait "facile" de le dire mais que cela n'empêcherait pas "les personnes souhaitant casser, piller, de se rendre dans les rues".

"Il n'est pas raisonnable de manifester", a-t-il insisté, car "nos forces de l'ordre et de sécurité ont été mises à contribution énormément ces dernières semaines", et "au regard" de l'attentat de Strasbourg, "il serait préférable que ce samedi chacun puisse, de manière apaisée, vaquer à des occupations d'un samedi avant les fêtes de famille de fin d'année plutôt que de manifester et mettre à nouveau à contribution nos forces de l'ordre".

La rédaction de RMC (avec AFP)