RMC

Les prix des locations meublées chutent partout en France: comment l'expliquer?

DUPIN QUOTIDIEN - Rennes, Lille, Nantes, Bordeaux, Paris… Un peu partout en France, les prix des loyers des appartements meublés sont en baisse à cause de la crise sanitaire.

Les prix des loyers chutent et parfois de façon vertigineuse… A Paris la baisse est limitée autour d’1,5% selon une étude du site Se Loger, mais à Rennes et à Lille les prix ont dégringolé de près de 10%. Ces baisses sont encore plus fortes dans les villes moyennes comme Troyes (-17%) ou Roubaix (-16%) donc ce n’est pas du tout anecdotique. Et c’est évidemment une bonne nouvelle pour les locataires.

Alors pourquoi les loyers chutent autant ? C’est tout simplement la loi de l’offre et de la demande. Comme il n’y a plus de touristes, les propriétaires qui avaient acheté des appartements pour les louer à la nuit ou à la semaine, en tous cas de façon saisonnière, ces propriétaires ont remis leurs biens sur le marché et donc il y a beaucoup plus de meublés à louer. A Paris le nombre d’annonces pour des meublés a augmenté de 185% en un an. Il y a même plus de meublés à louer à Paris à Bordeaux que de locations vides.

Evidemment les propriétaires ont un peu plus de mal à trouver des locataires

Forcément, il y a plus d’appartements à louer, les locataires ont plus de choix et donc c’est plus difficile de trouver preneur. En moyenne il faut 24 jours pour louer un appartement meublé à Paris, soit une hausse de près de 20% en un an. Ce qui s’explique par l’arrivée en masse de tous ces appartements mais aussi par le fait que beaucoup d’étudiants ont quitté les grandes villes pour rentrer chez leurs parents, et aussi en ce qui concerne Paris par le fait que la capitale perd des habitants tout simplement.

+ d’appartements à louer, et + d’appartements à vendre aussi ? 

En tous cas certains propriétaires qui avaient acheté un appartement pour le mettre en location saisonnière sur des plateformes type Airbnb ne s’y retrouvent plus financièrement, il faut dire ce qui est ça rapporte moins de louer un appartement à l’année que de le louer à prix d’or à la nuit. Donc il y a un certain nombre de ces propriétaires qui décident de revendre tout simplement ces biens immobiliers qui ne leur rapportent plus assez. 

Marie Dupin (avec J.A.)