RMC

"Ce ne seront pas des vacances habituelles": ce que l’on sait des pistes étudiées par le gouvernement pour les vacances de février

Le gouvernement est extrêmement prudent. Pas question d'inciter les Français à réserver pour les vacances de février comme ce fut le cas cet été ou à la Toussaint.

Ni restrictions supplémentaires, ni allégements: la France choisit le statu quo des mesures déjà en place pour freiner l'épidémie de Covid-19, au grand dam des stations de ski, qui ne rouvriront pas le 1er février, ou des étudiants, qui protestent contre leurs conditions de vie.

Le secrétaire d'Etat au Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a annoncé que les remontées mécaniques des stations de ski "ne rouvriraient pas le 1er février".

La mauvaise nouvelle était attendue: les remontées mécaniques ne rouvriront pas pour les vacances de février et elles pourraient donc bien rester fermées encore de longs mois.

C’est la perspective d’une saison blanche qui se dessine et des vacances d'hiver de plus en plus incertaines pour les Français.

Sur ce sujet, le gouvernement est extrêmement prudent. Pas question d'inciter les Français à réserver comme ce fut le cas cet été ou à la Toussaint. "Il faudra s'adapter, ce ne seront pas des vacances habituelles", reconnait un conseiller de Matignon.

A LIRE AUSSI > Un reconfinement est "totalement indispensable et inévitable" selon le professeur Axel Kahn sur RMC

Pas de ski alpin, mais pas non plus de voyages à l'étranger et en Outre-mer, espère l'exécutif qui a renforcé les restrictions avec la mise en place de tests et de périodes d'isolement au retour pour lutter contre l'arrivée de nouveaux cas de variants.

Avant toutes réservations dans tel ou tel département, le gouvernement conseille même déjà aux Français de regarder avec attention les indicateurs sanitaires. Une façon de préparer les esprits car un reconfinement national et des restrictions de circulation entre régions font bien partie des pistes sur la table en cas d'accélération de la propagation de l'épidémie.

Mercredi, le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés dans les services de réanimation a grimpé à 2.842, au plus haut depuis le 15 décembre. Le niveau des décès à l'hôpital reste stable, à 316 morts, soit un bilan total de 71.652 morts depuis le début de l'épidémie (hôpital et Ehpad confondus).

La Direction générale de la Santé a fait état d'un bilan de près de 693.000 doses de vaccin déjà injectées sur près de 2 millions disponibles.

Jérémy Trottin (avec C.P.)