RMC

Coronavirus: avoir été contaminé une première fois ne protégerait pas d'une rechute

Avoir été malade une première fois du Covid-19, ne vous empêchera pas d'être à nouveau malade. Une étude britannique menée sur 350.000 personnes confirme ce que les chercheurs et les soignants soupçonnaient: l'immunité définitive au coronavirus n'existe pas.

Lorsque l'on est malade on produit des anticorps censés nous protéger d'une réinfection. Mais selon cette étude britannique, chez les anciens malades du Covid-19, la quantité d'anticorps diminue dans les semaines ou les mois suivants l'infection.

C'est encore plus rapide chez les asymptomatiques qui perdent jusqu'à trois fois plus d'anticorps sur la même période que ceux qui ont développés des symptômes. Et les personnes les plus âgées sont davantage touchées par ce phénomène.

"Si une telle immunité existe on ne sait pas combien de temps elle dure"

Conclusion des chercheurs : il n'y auraient donc pas d'immunité définitive. Ces résultats pourraient donc compromettre certains projets de vaccins. Pire... "Si une telle immunité existe on ne sait pas combien de temps elle dure", indique l'un des auteurs de cette étude.

Face à cette incertitude, les scientifiques recommandent de continuer à respecter les consignes sanitaires et les gestes barrières, même lorsque l'on a déjà été malade et testé positif.

Margaux Bourdin (avec J.A.)