RMC

Covid en Chine: Macron demande au gouvernement des "mesures adaptées"

Emmanuel Macron à Oman le 21 décembre 2022 pendant la conférence régionale du monde arabe

Emmanuel Macron à Oman le 21 décembre 2022 pendant la conférence régionale du monde arabe - Ludovic MARIN / POOL / AFP

Emmanuel Macron a "demandé des mesures adaptées de protection" des Français au gouvernement, qui assure mercredi "suivre très attentivement l'évolution de la situation en Chine", confrontée à une explosion des cas de Covid.

Alors que l'Italie a décidé d'imposer des tests obligatoires à tous les voyageurs venant de Chine, Emmanuel Macron a demandé au gouvernement "des mesures adaptées de protection" des Français, après l'explosion des cas de Covid en Chine.

La fin brutale ce mois-ci de la politique du "zéro Covid" en Chine a suscité l'inquiétude de plusieurs pays, dont les Etats-Unis, qui envisagent aussi des restrictions d'entrée pour les voyageurs chinois, alors que la Chine fait face à la plus importante vague de contaminations au monde, amplifiée par l'apparition de nouveaux variants. Le Japon va d'ailleurs rétablir à partir de vendredi les tests PCR obligatoires pour les voyageurs provenant de Chine continentale.

En France, "le président de la République a déjà demandé au gouvernement des mesures adaptées de protection des Français dans le contexte, et de voir à la fois au niveau national et européen".

"Le ministère de la Santé et de la prévention suit très attentivement l'évolution de la situation en Chine", a indiqué le gouvernement à l'AFP.

"Il est prêt à étudier toutes les mesures utiles qui pourraient être mises en oeuvre en conséquence, en lien avec les partenaires européens de la France, et dans le cadre juridique qui existe aujourd'hui", a-t-il ajouté.

Plus de formalité pour entrer en France depuis août

Depuis le 1er août 2022 et l'adoption de la loi mettant fin aux régimes d'exception créés pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, les voyageurs n'ont plus aucune formalité à accomplir avant leur arrivée en France, peu importe le pays ou la zone de provenance.

Ce texte laisse cependant la possibilité au gouvernement d'imposer, jusqu'au 31 janvier, la présentation d'un test négatif avant l'entrée sur le territoire pour les personnes de plus de 12 ans "en cas d'apparition et de circulation d'un nouveau variant de la Covid-19 susceptible de constituer une menace sanitaire grave".

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez avec AFP Journaliste RMC