RMC

Hausse des vols dans les bureaux de tabac: le président de la Confédération des buralistes reçu place Beauvau

Information RMC - Le nombre de vols a augmenté dans les bureaux de tabac. Le ministère de l'Intérieur va recevoir ce jeudi le président de la Confédération des buralistes de France, inquiet de la situation.

Entre janvier 2017 et janvier 2018, le nombre de vols a augmenté de 7% chez les buralistes. 407.400 euros de cigarettes volées en janvier 2018, contre 350.500 euros il y a un an. Enfin, le nombre de braquages à la voiture bélier devient inquiétant: 7 rien qu'au mois de janvier, contre 28 sur toute l'année 2017. Des chiffres qui inquiètent les patrons de bureaux de tabac. Les représentants des patrons de bureaux de tabac rencontreront aussi le directeur général de la police nationale.

Leur représentant, Philippe Coy, de la Confédération des buralistes de France, est reçu ce jeudi matin par le ministère de l'Intérieur.

Pour Narimane, qui tient un bureau de tabac dans une petite commune de l'Essonne, le braquage c'était il y a 3 semaines: "Ils ont arraché le rideau de fer. Ils ont cassé la porte, ils sont rentrés et ont tout pris. Ils étaient cagoulés". 20.000 euros de cigarettes volés, en l'espace de 13 minutes.

Vitre sécurisée et bouton d'alarme

La patronne, que tout le monde adore dans le village, est à bout: "J'en ai marre, je veux vendre, je ne veux plus de ce métier". Si Narimane envisage de changer de métier, Laurent a pris des mesures de sécurité draconiennes.

Ce patron d'un bureau de tabac à Fontenay-sous-Bois dans le Val de Marne sert ses clients derrière une vitre sécurisée: "Personne ne doit pouvoir passer derrière notre zone-caisse". Victime récemment de trois braquages, il a tout prévu: "Sur notre chemise nous avons un bouton d'alarme de protection et nous pouvons filtrer les entrées". Sans parler des caméras et des deux rideaux de fer. "Le paquet de cigarettes à 10 euros d'ici 2020, ça entraîne une bunkerisation de notre profession parce que nos marchandises valent de l'or", déplore-t-il.

Thomas Chupin (avec P.B.)