RMC

La canicule record de cet été a provoqué une surmortalité en France

Santé publique France a dévoilé lundi un bilan de l'été caniculaire qui a touché la France. Une canicule qui a causé une surmortalité importante, notamment chez les personnes de plus de 75 ans.

L'été 2022 a été marqué par un excès de 10.420 décès en France. Un premier bilan après le deuxième été le plus chaud en France depuis le début du XXe siècle. Santé publique France alerte sur l’impact des fortes chaleurs sur la mortalité. Une augmentation de près de 17% des décès en excès pendant les trois épisodes de canicule de cet été.

Ce sont près de 2800 décès en excès, c’est-à-dire en plus de ceux habituellement observés sur la même période, hors canicule. Une surmortalité plus importante dans les départements en vigilance rouge et chez les plus de 75 ans.

Des accidents du travail liés à la canicule?

Le recours aux soins en revanche concerne toute la population. Les passages aux urgences ont été multipliés par deux, les consultations SOS médecins par trois pendant les canicules. Des consultations principalement pour des déshydratations.

Sept accidents du travail en lien “possible” avec les fortes températures sont encore relevés, mais Santé Publique France souligne que la chaleur n’est qu’une cause “vraisemblable” de l’excès de mortalité observé. Le Covid peut en être une autre, d'autant que l’été 2022 a été marqué par une recrudescence de l'épidémie. L’agence souligne tout de même la nécessité d’une “adaptation de nos environnements au changement climatique” alors que l’exposition de la population aux canicules augmente.

Marion Gauthier avec Guillaume Descours