RMC

Laboratoires saturés: Olivier Véran veut que davantage de professionnels puissent réaliser des tests

Le ministre de la Santé estime que le pays est en capacité de réaliser plus de tests et veut ainsi des renforts au vu de l'attente parfois longue en laboratoire pour se faire tester.

Olivier Veran a expliqué qu'il souhaite aussi que davantage de professionnels puissent réaliser les tests PCR pour désengorger les laboratoires. Les techniciens de laboratoires mais aussi les aides-soignants, les étudiants en santé et les secouristes vont être désormais autorisés à pratiquer ces tests PCR pour détecter la présence du coronavirus dans l'organisme.

"Nous ne manquons pas de réactifs, nous ne manquons pas de machines PCR", assure le ministre de la Santé. "Nous devons avoir les bras."

Olivier Véran s'inspire de l'exemple des Bouches-du-Rhône

Reste à former ces professionnels de santé à la technique particulière de ce test où de la muqueuse est prélevée dans le nez, à l'aide d'un long coton tige.

L'objectif est d'abord de désengorger les laboratoires d'analyses médicales submergés par les demandes. Mais aussi de dépister encore plus. Actuellement, 400.000 tests sont réalisés chaque semaine alors que le gouvernement se dit en capacité d'en réaliser 700.000.

Olivier Véran s'inspire de l'exemple des Bouches-du-Rhône. Depuis le début de la crise les pompiers participent aux campagnes de dépistage dans les EHPAD ou les collèges.

Caroline Philippe (avec J.A.)