RMC

Pass sanitaire pour les mariages de plus de 50 personnes: comment la Haute-Corse applique déjà la mesure

Les mariages dans les lieux recevant du public avec plus de 50 personnes seront soumis au pass sanitaire à partir du 1er août.

Les conditions sanitaires se durcissent pour les mariages. A partir de ce mardi, les organisateurs doivent déclarer leur mariage en préfecture en Haute-Corse par exemple, et dès dimanche, partout en France, le pass sanitaire sera obligatoire pour les mariages de plus de 50 invités qui ne se déroulent pas dans la "sphère privée".

Le taux d’incidence dans le département de Haute-Corse approche les 700 cas positifs pour 100.000 personnes. L’objectif est de limiter les clusters qui ont pu apparaître en Corse lors de ces événements en juillet.

Dans le département, certains futurs mariés ont anticipé la mesure avant son application. La pièce montée, le traiteur, Christophe avait presque tout prévu pour son mariage au sud de Bastia. Tout sauf la déclaration de la fête en préfecture de Haute-Corse.

>>> A LIRE AUSSI - Pass sanitaire obligatoire à la SNCF: comment ça va fonctionner

Jusqu’à 1.500 euros d’amende pour les organisateurs

En revanche, avec sa future épouse Angélique, l’idée de demander le pass sanitaire aux convives avait déjà fait son chemin. Ils sont tous les deux soignants.

"On voulait pas que notre mariage soit le lieu qui soit la source d'un cluster. Une fois que le pass sanitaire sera passé, que les gens seront là, pendant la soirée tout sera oublié."

Sandy Ledall Jiovencili, c’est l’organisatrice du mariage de Christophe. Elle n’a pas attendu l’obligation du pass sanitaire pour le proposer à tous ses clients.

"On a mis en place un système de contrôle aux entrées des mariages, on peut pas être à l'abri de gens qui fraudent mais au moins nous on peut essayer de se protéger et de protéger les autres"

Après une saison 2020 catastrophique, des annulations en série. Son entreprise accuse une perte de 90% de son chiffre d’affaires. Il fallait réagir.

"Avant c'était 100-150-200 personnes, maintenant on a des petits mariages de 15-20-30 personnes, quelque chose de plus intime. Ca va devenir complètement une autre ambiance."

En cas de manquement aux contrôles du pass sanitaire, les organisateurs risqueront jusqu’à 1.500 euros d’amende.

Maryline Ottmann (avec J.A.)