RMC

Pourquoi La Réunion bascule aussi en confinement partiel

24 heures après la Martinique, le préfet de La Réunion a annoncé que l'île de l'océan Indien était reconfinée pour deux semaines au moins.

Tour de vis à La Réunion. Face une explosion des cas de Covid-19, le préfet de l'île a annoncé hier la mise en place dès samedi d'un confinement partiel en journée, "renforcé d'un couvre-feu strict de 18h à 5h". Les restaurants, bars et salles de sport vont devoir fermer "jusqu'à l'application de la prochaine loi sur le pass sanitaire" a précisé le préfet.

Les regroupements de plus de six personnes et les pique-niques sont aussi interdits. A peine 3 personnes sur 10 sont entièrement vaccinées à la Réunion contre plus de 5 sur 10 au niveau national. La directrice générale de l’ARS a fixé un objectif de "60.000 injections dès cette semaine" pour arriver fin août avec "49 % de la population réunionnaise" entièrement vaccinée.

Fermeture des restaurants, également les bars, les salles de sport, les lieux couverts d'activité sportive

Un confinement partiel "pour une période de deux semaines", une première depuis le confinement du printemps 2020. La Réunion n'avait jamais connu un confinement seulement des fermetures temporaires ou des couvre feu nocturne avaient été mises en place cette fois ci de 5h à 18h, les déplacements sont limité à un rayon de 10 km autour de son domicile du lundi au samedi et abaissé à 5 km le dimanche pour limiter les regroupements familiaux et amicaux.

Pendant ces 15 jours de confinement seuls les établissements recevant du public dans lesquels le masque ne peut pas être porté en continu seront fermés les restaurants, les bars, les salles de sport, les lieux couverts d'activité sportive.

Les regroupements dans l'espace public restent limités à six personnes et les pique-nique sont interdits. Le préfet justifie ses mesures par une croissance exponentielle de l'épidémie. Le taux d'incidence sur l'ile atteint "350" cas pour 100.000 habitants au CHU de la Réunion. La quasi-totalité des lits de réanimation sont occupés.

>>> A LIRE AUSSI - "Le relâchement est total": pourquoi la Martinique est reconfinée pour trois semaines

Romain Poisot (avec J.A.)