RMC

Pourquoi la vaccination avec le vaccin d'AstraZeneca s'annonce compliqué logistiquement?

Un flacon du vaccin contient 10 doses, ce qui implique toute une organisation pour les médecins.

Nouvelle étape cette semaine pour la campagne de vaccination. Les médecins généralistes vont entrer dans la danse et pourront dès jeudi vacciner leurs patients de 50 à 64 ans avec des comorbidités.

Un peu plus de la moitié des 52.000 médecins du pays ont déjà commandé un flacon du vaccin Astrazeneca, utilisé, car plus facile à conserver.

Mais une fois le flacon ouvert, il faut injecter toutes les doses dans les 6 heures, trop compliqué pour Fabien Quedeville, médecin généraliste, qui a préféré ne pas en commander.

“Ce n’est pas le tout de le commander, il faut aussi les utiliser. Si vous avez une demande de vaccination par semaine c’est compliqué. Donc soit vous vaccinez la personne et vous avez une perte de doses ou alors il va falloir attendre un certain nombre de demandes pour pouvoir organiser une plage de vaccin”, appuie-t-il.

Peu d'effets secondaires chez les plus de 50 ans

En puis ce médecin en Essonne n'a pas entièrement confiance dans ce vaccin. “C’est compliqué de prescrire un vaccin qui a des effets secondaires potentiellement sévères. On peut être réticent vis-à-vis de ce vaccin sans être anti-vaccin”, assure-t-il.

29.000 de ses confrères ont eux passé commande, se félicite Jérôme Battistoni. Président des médecins généralistes de France, il assure que le doute sur les effets secondaires a été levé.

“Ce que nous avons appris cette semaine, c’est que les effets secondaires sont fréquents chez les jeunes, mais à partir de 50 ans et plus on va vers 65 ans et moins il y a d’effets secondaires. Pour pouvoir rassurer les patients, il fallait déjà être rassurés nous-même”, indique-t-il.

Un premier pas encourageant vers l'accélération de la campagne de vaccination selon lui. 

Garance Munoz avec Guillaume Descours