RMC

Qui va contrôler le pass sanitaire et comment? Le ministre Alain Griset donne son "mode d'emploi" sur RMC

Le ministre des PME Alain Griset a répondu aux interrogations des auditeurs de RMC ce mardi à l'aube de l'entrée en vigueur du pass sanitaire.

Le pass sanitaire entre en vigueur à partir de mercredi, puis en août, dans toute une série de lieux publics. A partir du mercredi 21 juillet, il sera nécessaire pour accéder à tous les lieux de culture et de loisirs qui rassemblent plus de 50 personnes. Les musées, les cinémas, les théâtres, mais aussi les zoos ou les parcs d'attractions sont ainsi concernés.

Pass sanitaire là pour "éviter des problèmes futurs"

Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises tenait d'abord à rappeler que l'objectif du pass sanitaire est "d'éviter des problèmes futurs de reconfinement, des problèmes qu'on aura si on ne fait pas attention."

>>> A LIRE AUSSI - Pass sanitaire: certains secteurs toujours dans le flou improvisent avant l'entrée en vigueur

Qui va contrôler le pass sanitaire et comment?

De nombreuses voix dans divers corps de métiers concernés, comme le chef Philippe Etchebest sur notre antenne par exemple, se sont élevées pour dire que le contrôle du pass sanitaire serait fastidieux ou inefficace. Alain Griset a répondu ce mardi matin aux détails concernant les contrôles dans les restaurants.

"Tout dépendra de la taille de l'établissement. Dans un restaurant par exemple c'est le responsable de l'établissement qui est responsable du contrôle. En réalité, le pass sanitaire est assez simple à vérifier. Le restaurateur contrôle avec un téléphone, il scanne et ça s'affiche vert ou rouge, puis il vérifie l'identité.
Les forces de l'ordre sont chargés de contrôles aléatoires pour vérifier que les établissements appliquent bien la règle. Il y aura une période de rodage pour s'habituer à la mise en place du process. L'objectif est que les sanctions ne soient pas appliquées. Je suis persuadé que les restaurateurs comprendront leur propre intérêt, (...) il ne s'agit pas de fliquer le client".

Une explication qui n'avait toutefois déjà pas convaincu les directions des centres commerciaux. Ainsi, lundi matin, Anne-Sophie Sancerre, directrice générale Unibail Remco Westfield Europe du Sud (Euralille, Châtelet-Les Halles, La Défense...), avait indiqué que les centres commerciaux demandent à ne pas être dans la liste des établissements concernés par une vérification du pass sanitaire pour éviter les files d'attentes... géantes: 

"Le pass sanitaire c'est inefficace, inéquitable et inapplicable. Avec le temps de vérification de chaque pass, aurait des queues de plusieurs kilomètres. Il faut 45 secondes pour vérifier QR code valide du pass sanitaire et la carte d'identité. On aurait une vingtaine de kilomètres de queue!"

Fallait-il simplifier et rendre la vaccination obligatoire pour tous?

Marc, auditeur RMC, a interpellé le ministre en direct à l'antenne et dit qu'il est complètement perdu avec toutes les spécificités, les exceptions, et estime que ce serait plus simple que ce soit obligatoire et qu'on en parle plus. Alain Griset estime que ça reste sur la table. 

"Vous voyez déjà les réactions qu'il y a pour cette première mesure qui est une étape. Le président a indiqué que dans la pire des situations... On est en France, toute obligation est mal vécue par une partie des populations. Notre objectif est que ce soit volontaire avec une incitation, une explication avant d'arriver à une obligation, une étape qu'on n'a pas souhaité franchir."
J.A.