RMC

Victoire en justice pour des charcutiers industriels face à l'application nutritionnelle Yuka

-

- - -

L'application identifie et classe les produits par rapport aux produits nocifs qu'ils peuvent contenir. ABC Industrie, producteur de charcuteries, s'estime lésé et remporte une bataille judiciaire.

Victoire pour l'industrie de la charcuterie face à Yuka. L'application nutritionnelle a été condamnée lundi par le tribunal de commerce d'Aix-en-Provence pour "pratiques commerciales déloyales" et "trompeuses" à l'encontre du fabricant de charcuterie ABC Industrie.

Fin mai, le tribunal de commerce de Paris avait rendu une décision similaire au profit de la Fédération des industriels charcutiers traiteurs (FICT). Yuka qui permet de scanner les codes barres des produits qu'on achète pour en connaître la composition, un succès dans les supermarchés.

Mais la justice a donné raison un industriel de la charcuterie qui estimait avoir subi d'importants préjudices à cause du système de notation de Yuka. L'application doit revoir ses commentaires sur une gamme de jambons cuits, commercialisé par cet industriel, ABC Industrie.

L'application devra aussi verser 25.000 euros de dommages et intérêts

Des jambons qualifiés, par Yuka, de "mauvais", de "médiocre". Surtout à cause de la présence de nitrites, des additifs alimentaires utilisés pour assurer une meilleure conservation des produits.

Des additifs présentés comme cancérogènes, génotoxiques sur l'application. L'un de ces nitrites en particulier, l'additif E250 représentant un risque élevé, selon Yuka.

La justice exige désormais que toutes ces mentions disparaissent. Yuka doit arrêter de publier tout contenu trompeur ou dénigrant les jambons cuits fabriqués par ABC Industries.

L'application devra aussi verser 25.000 euros de dommages et intérêts. L'entreprise en demandait 28 fois plus.

>>> A LIRE AUSSI - Enfant exclu de la cantine pour factures impayées: la Défenseure des droits ouvre une enquête

Martin Bourdin (avec J.A.)