RMC

Sondage: pour une majorité des Français Ferrand et Sarnez doivent démissionner

-

- - AFP

Selon un sondage Harris Interactive pour RMC et Atlantico publié ce mercredi, 70% des personnes interrogées estiment que le ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand doit démissionner. 62% des sondés considèrent que Marielle de Sarnez devrait faire de même.

Dans un climat d’attente de comportements exemplaires de la part des responsables politiques, et dans un contexte de suspicion, les Français sont sévères à l’égard des responsables politiques. C'est en tout cas ce qui ressort du sondage Harris Interactive pour RMC et Atlantico publié ce mercredi. Plus précisément, d'après cette enquête, 73% des personnes interrogées jugent que les faits reprochés à Richard Ferrand sont graves, 27% étant d'un avis contraire. Dès lors, pour 70% des sondés, le ministre de la Cohésion des territoires doit démissionner, contre 30% qui estiment qu'il peut rester en place.

Toujours selon cette enquête, 65% des Français estiment que les faits reprochés à la ministre des Affaires européennes Marielle de Sarnez, visée avec 18 autres députés européens de tous bords par une enquête préliminaire pour des soupçons d'emplois fictifs de collaborateurs au Parlement européen, sont graves, contre 35% d'un avis opposé. Et 62% des personnes interrogées estiment que la vice-présidente du MoDem devrait démissionner (contre 38%).

67% des sondés pensent que le gouvernement "souhaite vraiment moraliser la vie politique"

Paradoxalement, comme le souligne Jean-Daniel Lévy, directeur du département politique et opinion d'Harris Interactive, "en parallèle, une majorité de Français pense que, pour la première fois, il y a une action volontairement entreprise par le président et le gouvernement pour éviter qu'il y ait des affaires et que le gouvernement aille vers une entreprise de moralisation de la vie politique". Cependant, ajoute-t-il, "ils ont un doute quant à l'efficacité potentielle du gouvernement pour pouvoir atteindre cet objectif".

Précisément, selon notre sondage, 67% des personnes interrogées considèrent que le gouvernement a une réelle volonté de moraliser la vie politique. Sans pour autant vraiment croire à l'efficacité du gouvernement à moraliser, puisque 57% des Français pensent qu'il n'y parviendra pas.

Sondage réalisé en ligne le 30 mai après l'intervention d'Edouard Philippe au journal télévisé de 20h00 sur France 2, auprès d'un échantillon de 924 personnes représentatif des Français de 18 ans et plus (méthode des quotas).

M.R avec Anaïs Bouitcha