RMC

"Des billets à 800 euros... ou des trajets avec escales de 30 heures!": ces Français bloqués au Maroc, qui a suspendu ses vols

Benjamin est arrivé samedi à Marrakech pour motif professionnel. Il cherche à rentrer au plus vite dès aujourd'hui pour ne pas se retrouver piégé.

Ça ferme. Petit à petit, nos voisins commencent à prendre leurs distances avec nous aux frontières. Parmi les dernières mesures chocs, celle du Maroc qui suspend ses vols à destination et en provenance de la France. Décision qui prendra effet ce soir à 23h59 et jusqu'à nouvel ordre. C'est le ministère du Tourisme marocain qui l'a annoncé lundi en début de soirée. 

Dans la foulée, la compagnie Royal Air Maroc, la principale compagnie du pays, a annoncé que plus aucun vol ne desservirait donc l'Espagne ou la France à partir de mercredi. D'autres pays étaient déjà concernés par cette mesure, dont l’Allemagne, la Belgique ou l’Italie.

Pour les Français en déplacement dans le pays, c'est l'inquiétude qui prédomine.

RMC a recueilli le témoignage de Benjamin: il arrivé samedi à Marrakech pour motif professionnel. Il devait repartir dimanche, mais cherche à rentrer au plus vite pour ne pas se retrouver piégé. 

"C'est totalement surprenant. On savait que c'était compliqué en ce moment avec le Covid-19, mais on ne s'attendait pas à ce que l'on soit comme cela au pied du mur soudainement. On se demande juste quand on va pouvoir rentrer et par quels moyens" confie-t-il.

Avant d'avouer avoir eu des propositions parfois déroutantes.

"C'est soit des billets en direct à plus de 800 euros ou alors des choses plus amusantes avec des trajets comprenant une ou deux escales, de 27 ou 30 heures alors que le voyage en fait seulement trois d'habitude"... 
Alfred Aurenche avec Xavier Allain