RMC

Covid-19: 4974 patients en réa, le pic de la seconde vague dépassé

RMC
Par ailleurs, 360 décès supplémentaires ont été enregistrés ce lundi.

Du jamais vu depuis novembre dernier, alors que la France était alors en confinement national. Il y a actuellement 4.974 malades du Covid-19 en réanimation en France, soit plus qu'au pic de la deuxième vague de l'épidémie à l'automne, selon les chiffres quotidiens publiés lundi par l'agence sanitaire Santé publique France.

Le pic de la deuxième vague avait été atteint le 16 novembre, avec 4.903 malades du Covid en réanimation. Au pic de la première vague, au printemps 2020, ce nombre se montait à environ 7.000.

Mais ce seuil pourrait rapidement être atteint selon le médecin de santé publique: 

"Si on se réfère au modèle épidémiologique produit par l'INSERM pour le conseil scientifique, on s'aperçoit qu'il est indispensable de freiner cette troisième vague parce que les scénarios montraient que si on faisait rien on irait largement même au dessus de la première vague. Et on, pourrait tr-s lagrement dépassé le nombre potentiel de patients en réa. Ce qui est impossible. Ca serait une catastrophe sanitaire majeur" estime Jean-Pierre Thierry.

>> A LIRE AUSSI - Vers un reconfinement?: "Dans tous les cas, le mois d'avril va être épouvantable", prévient le chef d'un service de réanimation

En comptant les malades du Covid et les autres, près de 9 lits de réanimation sur 10 (6.833 sur 7.665 à la date du 26 mars) sont actuellement occupés en France, selon d'autres chiffres communiqués à l'AFP par le ministère de la Santé.

Outre les seuls services de réanimation, qui reçoivent les cas les plus graves, 28.322 malades du Covid sont actuellement hospitalisés dans le pays, selon Santé publique France. Par ailleurs, 360 décès supplémentaires en raison du Covid-19 ont été enregistrés ce lundi.

La situation sanitaire se dégrade donc quasiment partout en France. Y compris dans les départements qui ne sont pas encore sous mesure ou surveillance renforcées.

En Gironde, par exemple, le taux d'incidence est de 545 cas pour 100 000 habitant. Le taux a plus que doublé en deux semaines. 

Aujourd'hui, Emmanuel Macron doit regarder de près les chiffres et constater si les mesures de freinage prises dans 19 départements il y a dix jours ont un effet ou non. Le chef de l'Etat doit s'exprimer d'ici 15 jours. 

>> A LIRE AUSSI - Confinement, écoles fermées... ou statu quo: sur quels critères Emmanuel Macron va-t-il prendre sa décision?

La rédaction avec AFP