RMC

L'annonce d'un contrôle technique obligatoire des deux-roues dépite motards et centres de contrôle

REPORTAGE RMC - Les motos aussi devront passer au contrôle technique à partir de 2023, tous les deux ans.

Le contrôle technique bientôt obligatoire pour les deux-roues. Dès 2023 les motos et scooters, à partir de 50 cm3, seront soumis à un contrôle technique tous les deux ans ou avant toute revente du véhicule, le décret qui précise les modalités de cette disposition est paru hier au Journal officiel.

Une nouvelle réglementation qui fait suite à une obligation européenne et qui vise à lutter contre les accidents et la pollution.

"Si tu roules, tu dois avoir une moto en bon état"

Une nouveauté loin de faire l’unanimité chez les motards et qui laisse perplexes les Centres de contrôle technique. La Harley-Davidson de Philippe date de 2018 d'après le décret il devra faire le contrôle technique en 2024, mais le biker n'en voit pas l'utilité.

"Tu entretiens ton véhicule, si tu roules, tu dois avoir une moto en bon état, donc on n'a pas besoin de contrôle technique."

Eliza fait le même constat au guidon de sa CBR 500 :

"En général nos motos sont toutes aux normes, surtout pour notre sécurité; donc il n'y en a pas besoin."

Pour Ted, avec ce décret, trouver une moto d'occasion abordable va devenir très compliqué.

"Il y a des modèles qui n'auront aucune chance de passer au contrôle technique, à moins d'engager des frais qui correspondent au moins au prix de la moto."

"C'est un signe de sécurité par rapport à un achat d'occasion"

Entre les pots d'échappements qui pétaradent rares sont les motards qui trouvent des avantages à cette nouvelle obligation c'est pourtant le cas de Samuel :

"Je trouve ça très bien, c'est un signe de sécurité par rapport à un achat d'occasion sur lequel on n'a pas trop de visibilité par rapport à l'ensemble des pièces de la moto."

"Ca va être très compliqué à contrôler"

Du côté des centres de contrôle technique, ça grince un peu, ils vont devoir investir et surtout apprendre à contrôler une moto. fabrice mandrillon, controleur à villefranche sur saone, n'a ni les machines ni l'expertise nécessaire :

"Le poids diffère complètement selon les modèles, l'équilibre... C'est hyper aléatoire. Il y aura une formation obligatoire et je pense que ça va être compliqué"

Le prix du contrôle technique n'est pas encore connu, pour avoir un ordre de grandeur, il faut compter entre 70 et 100 euros pour une voiture. Le technicien est sceptique, il n'a pas envie de se lancer :

"Déjà, pour la voiture, avec les clients, c'est pas toujours évident, la moto ça va être très très compliqué."

"Ca va mettre un terme à une partie des nuisances"

Les freins, les pneus, l'éclairage, le bruit... Plusieurs dizaines de points de contrôle sont déjà évoqués. C'est une bonne mesure pour le militant Franck-Olivier Torro de l'associaton Ras le Scoot, mobilisée contre les nuisances des deux roues :

"On trouve ça normal que les deux-roues motorisés n'aient pas de traitement de faveur particulier surtout qu'ils génèrent beaucoup de pollution sonore et atmosphérique. Ca va mettre un terme à une partie des nuisances: les pots trafiqués et les épaves ne devraient plus rouler. Pour beaucoup de monde ça devient insupportable."

Les véhicules immatriculés avant 2016 seront les premiers contrôlés en 2023.

Chrystel Schneider et Nicolas Traino (avec J.A.)