RMC

"Stellantis": PSA et Fiat-Chrysler s’unissent pour former le quatrième groupe automobile mondial

Les actionnaires de PSA valident la fusion avec Fiat Chrysler, pour former un nouveau "géant" de l'automobile.

La fusion entre PSA et Fiat-Chrysler a franchit sa dernière étape. Les actionnaires des deux entreprises ont validé ce lundi le projet de fusion qui donne naissance à Stellantis, un nouveau groupe automobile issu de l'union des deux constructeurs.

Fusion à part égal au niveau du capital, 50-50 pour les deux entreprises qui forment désormais le quatrième groupe automobile mondial. Carlos Tavares l'actuel patron de PSA devient le dirigeant du groupe. Ensemble, les deux constructeurs ont cumulé en 2019 environ 170 milliards d'euros de chiffre d'affaires et ont vendu près de 8 millions de véhicules.

Un mariage qui place le groupe au sommet des constructeurs automobiles mondiaux. Le géant Stellantis exploitera 14 marques dont: Peugeot Citroën, Fiat, Opel, Jeep Chrysler, Alfa Roméo ou encore Maserati. Il sera le quatrième groupe automobile mondial avec 8,7 millions de véhicules vendus l'an dernier.

Les syndicats craignent des fermetures d'usines

Ce rapprochement entre PSA et Fiat-Chrysler permet d'économiser jusqu'à 5 milliards d'euros par an et c'est une promesse du futur dirigeant Carlos Tavares: sans fermeture d'usine.

Les syndicats eux, craignent tout de même des suppressions de postes dans un contexte où les marques Fiat et Opel sont en difficulté. Selon le groupe, l'objectif de cette fusion est de faire face à la baisse de la demande causée par la crise sanitaire mais aussi à amortir les investissements massifs futurs, comme le développement des véhicules électriques ou l'arrivée de la voiture autonome.

Grace à cette fusion, Stellantis représentera en Europe plus d'un tiers des parts de marché dans les véhicules utilitaires. C'est deux fois plus que ce que possède Renault, le numéro 2 français.

Romain Poisot (avec C.P.)