RMC

Tensions dans les lycées autour du maintien du bac: vers des aménagements?

Des lycéens organisent plusieurs blocus à travers la France réclamant que les notes du contrôle continu soient retenues.

Le bac aura bien lieu comme prévu, avec épreuve de philosophie et grand oral en présentiel. C'est en tout cas ce qu'assure Jean-Michel Blanquer, malgré les blocus organisés depuis lundi par plusieurs centaines de lycées en France (100 à 200) pour demander le contrôle continu.

Mais face aux inquiétudes des organisations syndicales, étudiantes, mais aussi de parents d'élèves et d'enseignants, le ministre de l'Education s'est dit prêt à envisager quelques aménagements aux épreuves.

Différentes pistes sont envisagées par le ministre. Il y a l'épreuve de philosophie d'abord, si l'examen est raté et que la note de contrôle continu est meilleure, c'est cette dernière qui sera conservée.

Plus de sujets pour plus de choix?

Le nombre de sujets serait aussi augmenté, pour que les élèves aient encore plus de choix. Pour le grand oral, nouvelle épreuve qui fait si peur aux lycéens, ils pourraient conserver leurs notes et leurs fiches devant le jury. Il serait aussi possible de présenter un document attestant ce qui a été vu ou pas durant l'année avec ses enseignants, afin de ne pas tomber sur un sujet que l'élève n'aurait pas encore étudié.

Des mesures jugées très insuffisantes par les syndicats lycéens qui comptent bien poursuivre les blocus jusqu'à obtenir le contrôle continu total. De son côté, la fédération des parents d'élèves FCPE appelle à un rassemblement aujourd'hui devant l'Assemblée nationale pour soutenir la jeunesse.