RMC

Un réseau de trafiquants de faux papiers démantelé à Paris

Information RMC - Neuf hommes ont été mis en examen ce jeudi à Paris pour faux et usage de faux documents administratifs, aide à l'entrée à la circulation ou au séjour irrégulier en bande organisée.

C'était une filière très organisée. Neuf hommes ont été mis en examen ce jeudi à Paris pour faux et usage de faux documents administratifs, aide à l'entrée à la circulation ou au séjour irrégulier en bande organisée. Treize personnes avaient été interpellées mardi en région parisienne. Les escrocs, principalement de nationalité tunisienne, fournissaient des papiers à des immigrés nord-africains.

Deux faussaires alimentaient une dizaine de rabatteurs, la plupart tunisiens, parfois issus de la même famille. Ils travaillaient principalement dans l’est de Paris dans le quartier Barbès. Il aura fallu neuf mois d’enquête à l’Office Central pour la Répression de l’Immigration irrégulière et de l’Emploi d’Etrangers Sans Titre (OCRIEST) pour identifier ce réseau. Le premier faussaire fournissait des permis de conduire, des titres de séjour ou des cartes nationales d’identité.

Entre 200 et 450 euros pour une carte d'identité

Le second était spécialisé dans les faux documents privés de type facture EDF ou quittance de loyer. Le prix des documents variait en fonction de la qualité: 20 euros pour une fiche de paye, entre 200 et 450 euros pour une carte d’identité.

Lors des perquisitions les enquêteurs ont saisi 11.000 euros en liquide ainsi que des imprimantes et des ordinateurs servant à fabriquer les faux papiers. Ils vont désormais tenter de retrouver ceux qui ont pu en bénéficier. Les faux noms et les vraies contenues dans ces documents devront notamment être au fichier des personnes recherchées.

Claire Andrieux (avec P.B.)