RMC

"Une décision qui va dans le bon sens de l'histoire", deux militants écologistes relaxés après avoir décroché un portrait d'Emmanuel Macron

Le tribunal correctionnel de Lyon a prononcé la relaxe hier contre deux décrocheurs d'un portrait d'Emmanuel Macron. Le juge a estimé que le motif était "légitime". Il estime que la réalité du dérèglement climatique "affecte gravement l'avenir de l'humanité", ce qui légitime d'autres formes de participation des citoyens.